Comment se tenir loin de l’échec dans la création d’une entreprise personnelle ?

La meilleure façon de se tenir loin de l'échec n'est pas de la fuir, de la cacher, de se justifier ni de la juger, mais bien de l'aimer pour ce qu'elle est. De l'accepter, de la comprendre et de lui donner un sens afin de vous rapprocher du succès.

Quelle joie pouvez-vous vivre, quand vous savez toujours d’avance que vous réussissez dans toute entreprise ou projet personnel ? Si vous faites des choix qui fonctionnent toujours, qu’avez-vous pris conscience à votre sujet concernant votre détermination, votre persistance, votre fierté et votre grandeur ?

D'où vient cette habitude apprise, cette croyance profonde d'avoir peur de ne pas réussir une quelconque entreprise ou projet ?

 

 

L'échec dans la création d'entreprise

 

Acceptez l'échec comme une expérience qui vous rapproche du succès !

Lorsque vous faites l'expérience de ce que vous n'êtes pas (un échec), cela n'est pas un échec, mais une façon de faire l'expérience de ce que vous êtes (une réussite). Une expérience ratée n'est pas un échec, mais une nouvelle indication vers le chemin du succès.

Ce qui compte est d'accepter sans aucun jugement et alors cela disparait. Si vous y résistez, alors vous gardez fermement en place le doute ou l'échec. Ce que vous résistez persiste et ce que vous acceptez disparait.

Cette expérience vous fait rappeler ce que vous avez appris et crée en vous plus de sagesse. Cette sagesse est un outil qui vous permet de réussir en sachant certaines parties du processus qui n'a pas fonctionné et vous rapprocher de la réussite.
 

Comprenez que l'échec est une illusion bien réelle et non une vérité

L'échec est une illusion nécessaire pour connaître la joie, la grande joie du succès. Cette illusion est bien réelle, mais elle n'est pas vrai à votre sujet.

Ainsi, au lieu de comprendre cette illusion de l'échec, les humains ont alors inventé des solutions pour corriger cela. Au lieu de la voir pour ce qu'elle est, soit une illusion pour pouvoir choisir entre le doute et la confiance, entre l'échec et le succès, ils ont créé toutes sortes de connaissances à partir des expériences concernant cette illusion.

En l'absence du doute, de l'échec, comment pouvez-vous prendre conscience de la confiance de réussir toute création, toute entreprise, afin de vivre sans dépendre des autres, sans avoir besoin des autres ?

Le besoin n'est pas le désir, qui lui est une préférence. Le besoin est une dépendance particulière qui empêche la liberté de s'exprimer. Quand vous avez besoin de quelqu'un ou quelque chose, alors l'autre détient le pouvoir sur vous, le pouvoir de vous contrôler.

 

D'où vient cette habitude apprise d'avoir peur de ne pas réussir

Depuis votre naissance, combien de fois avez-vous été jugé et critiqué par les gens qui disaient vous aimer ? Combien de fois avez-vous été contrôlé à faire ou à ne pas faire quelque chose ? Combien de fois avez-vous été blessé dans vos sentiments ? Combien de fois on vous a dit ce que vous devriez être, faire et avoir ?

Tout cela a créé en vous, le doute et la peur de vous tromper, car le jugement et la négation des autres ont produit de la culpabilité et ainsi vous détester comme être humain.

Pour compenser, vous avez alors chercher à vous faire aimer, vous faire apprécier et vous avez rapidement compris qu'il suffisait d'être d'accord avec les autres pour recevoir cet amour par approbation.

Cela n'est pas l'amour, mais comme les milliards de gens autour de vous vivent ainsi, alors vous avez cru cela. Tout comme les gens ont cru, à une certaine époque, que la terre était plate.

Par conséquent, vous évitez de faire toute nouvelle chose qui pourrait vous apporter le jugement et la critique des autres, si vous faites une erreur.

 

L'échec fait partie de ce processus parfait de la création de toute entreprise ou projet

Observez les gens et vous-mêmes concernant le doute dans votre esprit de remettre constamment à plus tard, les nouvelles choses à faire. Qui vous a éduqué à justifier vos inactions au moyen de la raison et des mots ? Est-ce que votre esprit est devenu une raison morte au lieu d'un esprit créatif et actif ?

Et pourquoi attendre que tout soit parfaitement documenté avant de commencer un nouveau projet ? Croyez-vous que toute l'information doit être obtenue afin de prendre toutes les décisions au début d'un projet ?

Est-ce que vous avez peur de vivre des problèmes, des défis durant le processus de création ? Cherchez-vous à tout prévoir, car vous doutez de vous, de vos capacités à solutionner les problèmes ?

Et pourtant, il est préférable de faire quelque chose imparfaitement, que de ne rien faire parfaitement. En vérité, le processus de création est parfait lorsqu'on comprend que l'échec en fait partie. Aucune réalisation n'existe sans certains choix qui n'ont pas donné les résultats imaginés.

La passion de faire un projet que vous aimez permet de dépasser l'échec, car il apporte une énergie puissante pour trouver et appliquer une nouvelle solution à ce choix qui n'a pas fonctionné.

 

L'amour de l'échec est de lui donner un sens

Sans l’échec, jamais vous ne pouvez connaitre votre grandeur à vos yeux. La peur de l’échec provient des autres, de ce que les autres disent à votre sujet et ce que vous avez créé dans votre esprit depuis votre enfance.

Et pourquoi cherchez-vous leur approbation, leur conseil afin d’avoir confiance en vous ? Pourquoi leur parler de vos projets ? Avez-vous besoin d’eux pour réussir votre projet, pour avoir confiance en vous ? Et ces gens ont-ils réussi leur propre entreprise ? Comprennent-ils l'illusion de l'échec ?

Ne demandez pas pourquoi vous avez eu un échec et les raisons de vous justifier, de vous juger, mais quel est le sens que vous lui donnez afin de vous rapprocher du succès visé.

Acceptez que vous avez ou pouvez avoir une expérience de l'échec comme un cadeau pour prendre conscience de vous et ainsi vous rapprocher de votre réussite.

Rien de grandiose n'a été accompli, n'a été réalisé, sans avoir vécu des choix qui n'ont pas fonctionnés. L'erreur n'est pas de vous avoir trompé dans vos choix, mais de qualifier vos choix de bien ou mal.

Si vous n’aviez pas de doute, de peur de l'échec, alors vous ne chercherez pas l'approbation des autres. Mieux, vous éviterez d'en parler aux autres.

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.