Qui aimerait que la lutte cesse pour la simple survie ?


Croyons-nous presque tous, que les autres sont obligés de faire quelque chose pour garantir notre survie ou notre bonheur ?


N'est-ce pas une question importante qu'affront l'humanité à chaque jour ?

Pourquoi doit-on gagner sa vie au lieu de la créer ?

Avons-nous oublié quelque chose concernant notre pouvoir ?

 

 

Lutter pour survivre

 

En avez-vous assez de lutter pour survivre ?

Qui aimerait que la douleur cesse, que la souffrance se termine dans leur vie ?

Vivez-vous de nombreuses inquiétudes, mécontentements, préoccupations et insatisfactions que ce monde vous a apportés ?

Cherchez-vous un nouveau monde, une nouvelle vie ?

Alors arrêtez de chercher hors de vous, par habitude apprise des gens qui vous contrôlent et qui voudraient que vous continuez à vivre de cette façon.

Ce qui compte n'est pas de gagner sa vie, mais de créer sa vie selon vos choix. Vous avez ce pouvoir en vous. Nous avons tous ce pouvoir, sans exception !

Est-ce que cela est facile ? Non, car il y a un travail à faire dans votre conscience et dans vos relations, non dans les solutions politiques, économiques ni éducatifs.

Est-ce que cela est simple ? Oui, mais vous devez accepter et comprendre que votre esprit est rempli de complications, de conditionnements et de jugements venant des autres nés avant vous.

Vous devez cesser maintenant de croire que vous avez raison !

 

Observez la vie telle qu'elle est !

La première chose qu'il faut comprendre à propos de la vie, c'est qu'aucune situation n'est bonne ou mauvaise. Elle est, tout simplement. Alors, cessez de porter des jugements de valeur sur les évènements, sur les circonstances, sur la réalité. Tout cela est une conséquence visible provenant d'un processus en cause qui est invisible.

Le bien et le mal sont ce que nous sentons à la suite d'une expérience. Cela est notre vérité et n'à rien à voir avec la réalité.

Le jugement n'accepte pas la vie telle qu'elle est, mais selon ce qu'elle devrait être et ce devrait être, est le prolongement du connu, donc du passé dans la mémoire.

La deuxième chose qu'il faut comprendre, c'est que toutes les situations sont temporaires. Rien ne reste le même, rien ne demeure fixe ou statique.

De quelle façon une situation ou une réalité change ? Cela dépend de vous, ou de moi si cela est ma réalité.

Par conséquent, nous créons notre réalité au moyen des trois outils de la création que nous tous possédons. Habituellement, nous ne sommes pas conscients que nous créons notre réalité, car la plupart des gens autour de nous ne le sont pas non plus et cela crée une profonde croyance, une profonde habitude, un mythe puissant, que tout ce qui nous arrive, nous arrive par hasard ou selon les autres.

Comprenez-vous ?

 

Comment changer sa réalité ?

La plupart des gens ont oublié d'imaginer en utilisant uniquement, une petite partie de leur esprit qui se nomme la mémoire. L'imagination fonctionne avec des questions et des images d'un processus d'être, faire et sentir. Cela active l'imagination créative.

Mais si vous écoutez les gens et vous-même discuter, vous verrez que vous ne dites que des affirmations afin de démontrer ce que vous savez dans votre mémoire. Il n'y a aucune création avec la mémoire, mais une réaction déjà connu qui se répète.

Voilà pourquoi le passé, le connu, continue dans votre vie et ainsi avoir la même réalité. Vous recréez le même connu que vous n'aimez pas, car vous n'avez pas d'autre choix, vous n'êtes pas conscient de ce que veut dire choisir.

Pour changer votre réalité, vous devez d'abord faire un choix nouveau. Vous tourner vers une pensée plus élevée à propos de vous-même. De vous imaginer ce que vous seriez si vous viviez cette pensée de vous à chaque jour.

D'imaginer ce que vous penseriez, ce que vous feriez, ce que vous diriez et ce que vous sentiriez si vous le viviez. De comment vous allez répondre ou dire aux autres dans vos relations.

Vous faites "comme si", dans votre imagination

 

Y a-t-il une différence entre ce que vous êtes et ce que vous aimeriez être !

Ayant vu les différences entre votre état actuel et celui que vous voulez atteindre par choix, alors commencez à changer "consciemment" vos pensées, vos paroles et vos actions de façon à les mettre dans votre vision la plus magnifique que vous avez de vous-même.

Évidemment, cela va exiger un énorme travail mental et physique. Cela va vous mettre dans un état d'observation constante de vos pensées, de vos paroles et de vos gestes. Vous allez devoir faire des choix conscients.

Cependant, vous allez découvrir, si vous le faites, que vous avez passé la grande partie de votre vie dans un état d'inconscience, d'oublie de soi, donc en ignorant à un niveau conscient, vos choix, vos pensées, vos paroles et vos actions, ainsi que les conséquences, les résultats, que vous avez nié d'avoir produit.

Il est important de cesser de vivre dans une telle inconscience ou ignorance. C'est un défi que votre âme désire depuis le début des temps.

 

Soyez honnête envers vous-même !

Lorsque vous avez une pensée, une parole ou une action qui n'est pas en accord avec votre vision supérieure, alors choisissez une nouvelle pensée, parole ou action, immédiatement. Prenez note de ne plus rien penser, dire ou faire de semblable et, si possible, d'arranger les choses avec ceux qui étaient concernés.

Il est inutile de mentir et de créer tout une histoire pour vous justifier. Si vous êtes pauvre, alors acceptez-le. Ce sont vos pensées concernant la pauvreté qui recrée votre réalité et qui vous fait réagir en ressentant à nouveau, le fait d'être pauvre.

Des pensées comme : "Il est mauvais d'être pauvre, "c'est terrible", "je suis une mauvaise personne, parce que les bonnes personnes travaillent fort et ne sont jamais cassées", "je n'ai jamais d'argent", "je suis paresseux", "il n'y a pas de solutions à mon problème", etc.

Ces pensées vous dictent combien de temps vous allez rester pauvre ainsi que vos gestes comme vous justifier, vous plaindre, rester découragé, rester immobile, ne pas vouloir en sortir, etc. Cela crée votre réalité à long terme.

Vous pouvez et avez le choix de faire exactement le contraire dans vos pensées, vos paroles et vos actions.

 

La joie est dans le choix de nos créations et non dans l'attente de recevoir

Ce sont les attentes qui nous rendent malheureux et ce sont nos propres créations choisies librement qui nous rendent heureux.

La pauvreté est de croire que les autres doivent ou sont obligés de faire quelque chose pour notre survie ou notre bonheur.

Et ce monde inconscient continue à avoir la même réalité au moyen du jugement qui permet de conserver le pouvoir et la richesse dans les mains du plus petit nombre.
 

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


 

Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.