L’anxiété de performance est-elle une bonne chose ?


Est-ce que l'anxiété est une chose qui nous fait du bien ? Alors pourquoi enseigner la performance et la compétition dès notre jeune âge ?


Rien n'est plus dommageable, que de chercher à se comparer avec les autres afin de déterminer qui est le meilleur, qui est supérieur, qui est plus important.

Et rien n'est plus destructif que de vivre cela en toute inconscience, par habitude apprise, par croyance imposée !

N'y a-t-il pas d'autre façon de vivre que de se détester, se rabaisser et s'entretuer afin de nourrir ce désir d'être reconnu comme une personne plus importante qu'une autre par la performance de ses accomplissements ?

 

 

Anxiété de erformance

 

Prouver aux autres, c'est affirmer le contraire

Avons-nous besoin de prouver aux autres notre importance, notre grandeur, si nous sommes conscients d'être important, d'être grand ?

Une personne de grande taille ne cherche pas à prouver sa grande taille, car elle l'est. Seule une personne de petite taille a un désir de le prouver.

Une personne qui s'aime n'a pas besoin de prouver son amour en voulant que les autres l'aiment, car elle est l'amour. Seule une personne qui a oublié cela veut prouver le contraire.

Imaginez la personne de grande taille qui n'est pas consciente qu'elle est grande, car toux ceux autour d'elle sont grands, alors elle va chercher toute sa vie à faire quelque chose pour vouloir devenir grande afin de sentir cet état désirable.

Jamais elle n'y arrivera, car plus elle performe, plus l'habitude s'installe de croire qu'elle devient une personne de grande taille au moye de ses réalisations, ses performances.

Donc, elle s'éloigne de qui elle est vraiment !

Comment sentir la joie d'être une grande personne, si tout ce que vous faites, vous éloigne de cette joie et ainsi vous détester ?

Par conséquent, plus vous cherchez à prouver quelque chose aux autres, à exiger l'amour ou la reconnaissance, et plus vous affirmez le contraire de qui vous êtes et ainsi vouloir bien paraître sans vous en rendre compte, afin de cacher votre vérité.

Comprenez-vous le sens ?

 

Ce qui est vrai n'est pas ce que nous croyons

Malheureusement, c'est cela qui se passe et alors nous réagissons à vouloir prouver notre importance, non par parce que nous ne le sommes pas, mais parce que nous croyons le contraire et que des milliards de gens y croient aussi !

Nous imitons des imitateurs et ainsi croire que cela est vrai.

Cette habitude imitative vient de l'enseignement et de nos traditions, que nous ne sommes pas nés importants et que nous devons faire quelque chose pour le devenir.

Par conséquent, nous devons performer pour y arriver et ce devoir est en quelque sorte, un besoin, une dépendance, donc sans aucun autre choix possible que de performer pour prouver notre importance.

Plus nous voulons prouver aux autres que nous sommes importants et plus nous nous éloignons de cette vérité, de cette conscience que nous sommes tous importants, tous égaux.

Et être égaux, ne veut pas dire de faire et d'avoir les mêmes choses, mais d'être de la même nature, de la même essence Divine, peu importe notre expression !

Nous sommes dignes d'aimer.

 

Se comparer pour déterminer qui est le meilleur

D'où vient cette habitude de performer, de se faire compétition, de vouloir être un gagnant, de vouloir être à la hauteur, de vouloir être supérieur ?

Est-ce que nos systèmes éducatifs et les gens qui y travaillent ne perpétuent pas les conséquences de ces valeurs moindres qui apportent les divisions et les conflits dans notre monde ?

Ne font-ils pas la promotion de croyances, que la réussite est une affaire de performance du corps par la comparaison des résultats physiques afin d'acquérir plus de reconnaissance, plus d'importance que l'autre ?

Ne font-ils pas la promotion de croyances, que la réussite est une affaire de performance mentale par la comparaison des résultats intellectuels afin d'acquérir plus de reconnaissance, plus d'importance que l'autre ?

Et les désirs de notre âme, les avons-nous oubliés ?

 

Les angoisses de l'âme de se détester en ayant des attentes futures

Ne sommes-nous pas anxieux, inquiets, angoissés, stressés de vouloir performer à tout prix ?

De vouloir se réaliser individuellement sans être attentif à nos sentiments et ceux des autres qui sont les désirs de notre âme ?

De vouloir arriver à des résultats attendus, des attentes, des objectifs qui nous mettent dans un état dépressif, si nous ne les réalisons pas ?

De nous mettre dans un état d'inquiétude en y pensant !

Au fond de nous, on s'inquiète, car nous ne pouvons pas continuellement être meilleur que l'autre et si nous le sommes, alors l'autre va réagir en cherchant à être meilleur que nous, donc en cherchant à nous rabaisser, nous juger, nous condamner, nous faire du tort.

Et de là, la naissance des conflits dans les relations et ainsi nous détester, car si les gens ne nous aiment pas, alors pourquoi s'aimer ?

Pourquoi chercher à se faire aimer et apprécier des autres ?

Existe-t-il un autre choix ?

 

L'autorité nous conditionne l'esprit à ne pas choisir, mais à réagir !

Pourquoi nos enseignants nous obligent à devenir meilleur en se comparant avec les autres et ainsi créer une puissante habitude inconsciente de vouloir réussir ?

Pourquoi nos éducateurs nous enseignent à se faire compétition au lieu de collaborer ensemble ?

Ont-ils oublié à tort, que la raison d'être des relations n'est pas pour obtenir quelque chose, mais pour expérimenter des sentiments ensembles, car nous sommes déjà importants ?

Sont-ils piégés dans un profond sommeil de vivre sans choix, en croyant que cette façon de vivre est la seule qui existe, selon eux ?

Comment un enseignant, un politicien, un parent, un érudit, un savant ou un prêtre peut-il nous montrer quelque chose qu'il n'est pas conscient lui-même ?

Des milliards de gens croient que la comparaison avec les autres est l'unique solution pour s'améliorer ou évoluer, alors cela crée dans nos habitudes et nos croyances, une vérité puissante, mais fausse.

Non pas parce que c'est vrai, mais bien parce que de nombreuses personnes y croient et ne veulent pas que nous croyons en autre chose, car cela détruirait leurs systèmes qui contrôlent les gens.

Voilà ce qu'est une réaction. Une action refaite par habitude afin de conserver les mêmes valeurs, les mêmes croyances passées, qui empêchent toute forme d'évolution de la conscience de soi.

Les gens ne font pas cela parce qu'ils sont mauvais, ils le font parce qu'ils ont peur de perdre quelque chose d'essentiel.

 

L'oublie de soi ou inconscience de soi

Sommes-nous conscients qu'il existe des choix dans la vie et non de suivre le même chemin imposé par les autres, sans s'en rendre compte ?

Ce chemin de l'oublie de notre âme, de ne pas avoir de liberté de choix, et mettre l'importance sur des performances du corps ou de l'intellectuel !

D'être conscient de soi et de l'autre concernant nos sentiments et nos intentions, au lieu de réagir sans choix, en voulant se comparer avec les autres et se croire meilleur, plus fort, plus important, etc.

Mais une personne qui se sait importante, a-t-elle besoin de le prouver aux autres ou bien c'est exactement l'inverse ?

Une personne de grande taille, a-t-elle besoin de prouver aux autres qu'elle est grande ? Bien-sûr que non !

Cependant, elle peut l'oublier, si toutes les autres personnes lui conditionnent l'esprit à croire en autre chose de ce qu'elle n'est pas !

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


 

Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.