Pourquoi croire à tort que le bonheur est une poursuite désirée ?

Ne trouvez-vous pas que de nombreuses personnes vivent malheureuses et qu'un grand nombre tentent de prouver qu'ils le sont, mais se mentent à eux-mêmes, sans s'en rendre compte ?

Qui n'a jamais désiré être heureux, avoir du bonheur dans sa vie et ainsi se sentir bien dans ses relations de tous les jours ? Mais avez-vous été trompé, manipulé par vos prédécesseurs, bien intentionnés mais mal informés, que le bonheur soit un état d'être désiré, recherché, donc une poursuite à réaliser ?

Est-ce que le processus pourrait être le problème pour vivre heureux ?

 

 

Pourquoi désirer le bonheur ?

 

Est-ce que le bonheur est une satisfaction, un but à obtenir ?

Lorsque vous vivez certains problèmes, est-ce que vous cherchez des solutions à faire ou à obtenir des autres afin d'être heureux ? Et quand vous n'avez pas de problèmes, quand vous êtes dans une profonde sécurité, que choisissez-vous de vivre ? Est-ce que votre sécurité n'invite-t-elle pas l'insécurité ?

Avez-vous observé, que ce que vous définissez comme étant le bonheur n'est nulle autre que la satisfaction dans un résultat quelconque qui comble vos besoins de survie ou vos désirs de plaisir ?

Quand vos besoins de survie sont comblés, donc votre sécurité, vous recherchez des plaisirs pour compenser votre vie ennuyante, routinière au moyen des désirs. N'est-ce pas ainsi que la vie se déroule pour la plupart des êtres humains ?

Si vos besoins ne sont pas comblés, alors vous pouvez vivre dans l'indignité humaine la plus incompréhensive, dans la pauvreté la plus terrible et dans l'injustice la plus inhumaine.

Si vos plaisirs n'apportent plus les satisfactions désirées, alors vous en recherchez d'autres et ainsi créer une habitude profonde en vous, de croire que la vie est l'accumulation de plaisirs et cela, sans égards à votre prochain.

Vous avez été conditionné par les autres, et ainsi vous croyez profondément que le bonheur est la conséquence d'une expérience vécue qui vous apporte de la satisfaction, une sensation de confort, une sensation agréable ou plaisante.

 

Regardez sans jugement, l'erreur que vos aînés vous ont transmise concernant le bonheur

L'enseignement transmis, de génération en génération, concernant le bonheur est une erreur que presque tout le monde croit vraie.

Ainsi, la plupart des gens croient que s'ils ont quelque chose comme par exemple plus de temps, de l'argent, de l'amour, du pouvoir, alors ils pourront enfin faire quelque chose comme par exemple faire un livre, faire un passe-temps, partir en vacances, acheter une maison, débuter une relation, faire de la politique, ce qui leur permettra d'être quelque chose comme par exemple être heureux, être en paix, être confortable, être libre, être indépendant, être en amour, être reconnu, être célèbre.

Les gens utilisent ce processus : Avoir-Faire-Être

Mais le fait d'avoir ne produit pas le fait d'être, c'est plutôt le contraire.

 

Le bonheur est un état d'être avant de faire quelque chose

En vérité, vous devez inverser votre processus actuel en le mettant en place selon celui qui fonctionne dans l'univers : Être-Faire-Avoir

D'abord, vous êtes la chose appelée heureux ou bonheur ou tout autre état d'être que vous choisissez consciemment, puis vous commencez à faire des choses à partir de cet état d'être et, bientôt, vous découvrez que ce que vous faites vous apporte ce que vous avez toujours voulu avoir.

La manière d'utiliser ce processus créatif, c'est d'imaginer ce que vous voulez avoir, de vous demander ce que, selon vous, vous seriez si vous l'aviez, puis directement de l'être.

Le fait de décider d'avance ce que vous choisissez d'être provoque cet état dans votre expérience.

 

Comment décider d'avance d'être heureux ?

L'habitude de croire de faire quelque chose afin d'être heureux est déjà bien installée dans vos comportements, dans votre vie et alors, comment peut-on être heureux d'abord, ou être ce que vous cherchez à être, peu importe ce que c'est comme par exemple plus prospère, plus aimé, plus jovial, si vous n'avez pas ce dont vous pensez avoir besoin pour être cela ?

Notre conditionnement nous a fait oublier un sens qui est celui de l'imagination ou la connaissance intuitive et comme tout muscle, sans la pratique, il se perd et s'oublie. Imaginer, c'est penser à ce que vous êtes, ce que vous dites, ce que vous faites et ce que vous avez. C'est penser au processus de création consciente d'avance que vous vivrez.

Que vous parliez français, chinois ou arabe, dans l'imagination, il n'y a pas la distraction des mots et des langues sauf si vous imaginez parler avec quelqu'un.

En vérité, dans ce processus de création, vous faites comme si vous l'étiez, et vous l'attirerez à vous. Vous devenez ce que vous prétendez être. Vous ne pouvez pas faire semblant, car vos actions doivent être sincères. Vous ne pouvez pas mentir ou tromper votre esprit.

Par conséquent, votre corps fait une chose à laquelle l'esprit ne croit pas, mais pour que l'action du corps fonctionne, l'esprit doit y ajouter l'élément sincérité.

Comment l'esprit peut-il ajouter la sincérité lorsqu'il ne croit pas à ce que fait le corps ? Tout simplement en retirant l'élément égoïste du gain personnel.


Ainsi, tout ce que vous choisissez pour vous-même, offrez-le à un autre.

  • Si vous choisissez d'être heureux, faites en sorte qu'un autre soit heureux.

  • Si vous choisissez d'être libre, faites en sorte qu'un autre le soit.

  • Si vous choisissez d'être reconnu, faites en sorte qu'un autre le soit.

  • Si vous choisissez d'être prospère, faites en sorte qu'un autre le soit.

  • Si vous choisissez d'avoir de l'amour dans votre vie, fais en sorte qu'un autre ait plus d'amour dans la sienne.


Faites-le sincèrement, non pas parce que vous désirez le gain personnel, mais parce que vous voulez vraiment que l'autre personne ait cela et toutes les choses que vous donnerez vous reviendront.

Mais lorsque vous donnez quelque chose à un autre avec l'honnêteté de votre cœur, parce que vous observez qu'il en veut, qu'il en a besoin, et qu'il devrait l'avoir, alors vous découvrez que vous l'avez, puisque vous le donnez.

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.