Faites-vous l’erreur de croire que la vie est une école pour apprendre ?

Nous tous, croyons que la vie est une école et que nous devons apprendre à vivre en société, apprendre des leçons et apprendre à se réaliser individuellement. Que la vie est d'apprendre aussi à être heureux, à faire un travail honnête, à fonder une famille et à modifier son comportement selon des lois et des règles de bienfaisances établies. Mais qui établit les lois et les règles ? Qui a avantage à ce qu'elles existent ?

Personne ne contredit l'utilité de l'éducation et pourtant, elle conditionne nos esprits à mettre l'importance sur l'accumulation de mots, de connaissances, donc apprendre. Cela ne fait que justifier la raison d'être de l'école et non, notre raison d'être. 

 

 

Est-ce que la vie est une école ?

 

Quel est alors le véritable but de la vie ?

Le but de la vie n'est pas un processus de découverte, mais bien un processus de création consciente. Notre but à tous est de créer qui nous sommes, donc une multitude d'états d'être afin de se reconnaître, de connaître notre grandeur en tant que créateur.

Notre enseignement nous a conditionné l'esprit à obéir inconsciemment à faire ce que les autres nous ordonnent et ainsi oublier qui nous sommes en tant que créateur de notre propre vie de façon consciente.

Nous faisons alors, des choses sans être conscient de nos états d'être, car nous avons obéi par la peur et la culpabilité, sans s'en rendre compte. Ainsi, nous vivons presqu'uniquement dans le domaine du faire, dans les accomplissements.

C'est dans l'acte de choisir consciemment des états d'être, au lieu de seulement vous faire dire quoi choisir, que vous faites l'expérience de votre capacité de choisir.

 

Qu'est-ce que le processus de la création consciente ?

Vous n'êtes pas dans ce monde pour vous faire dire quoi faire, non plus pour apprendre quoique ce soit concernant qui vous êtes. Il suffit simplement de prendre conscience de choisir qui vous êtes (choisir des états d'être) et puis d'en faire l'expérience.

Ce processus de création consciente (et non inconsciente) débute par :

  • Un état d'être conceptuelle provenant de notre connaissance intuitive

  • De choisir l'expérience de notre nature par la liberté

  • D'expérimenter ce choix par la pensée, la parole et l'action

  • De sentir cet état d'être par un sentiment

 

Par exemple, vous pouvez croire que vous êtes une personne gentille, mais si vous ne faites pas quelque chose qui démontre votre gentillesse de façon consciente, alors vous n'avez qu'un concept, qu'une idée.

Votre âme aspire à vivre des sentiments au moyen des expériences choisies consciemment et librement. Voilà votre nature de créateur. Le but de la vie est de créer des états d'être consciemment afin de connaître notre grandeur, notre joie, et cela n'a aucune fin.

Et pour expérimenter des états d'être, il faut nécessairement utiliser la relation, car si je désire expérimenter la gentillesse, alors comment pourrais-je m'y prendre, si je suis seul ? Envers qui puis-je offrir de la gentillesse ?

D'au autre côté, si tout le monde était gentil, il nous serait impossible de connaître la gentillesse, car son contraire doit exister afin d'en prendre conscience, d'avoir un choix. Cela se nomme la relativité.

Et si tout le monde était conscient en créant leur propre vie, alors personne ne pourrait être conscient, car il faut un conditionnement inconscient concernant que "la vie est une école pour apprendre" afin d'avoir un choix.

 

Quel sont nos outils pour expérimenter la vie ?

Nous sommes des créateurs et des décideurs ayant 3 outils de la création et des états d'être à créer, à sentir de ce que nous sommes. Nous avons 5 dons naturels, donc 5 émotions qui nous permettent d'exprime notre nature.

Cependant, le processus de la création consciente est lent, nous évoluons lentement, car nous vivons en se souciant beaucoup des résultats et cela nous causent des souffrances au lieu de se soucier du processus de création consciente qui produit ces résultats. 

Ainsi, nous réagissons aux changements au lieu de créer en nous, le changement dans un état d'être et ensuite de faire l'expérience pour créer notre réalité extérieure et une nouvelle vérité intérieure.
 

Les opportunités de création

De nombreuses personnes vivent des problèmes et se croient les victimes des choix des autres. Mais à un certain niveau, vous avez créé tout ce que vous dites détester et, l'ayant créé, vous l'avez choisi.

En vérité, les problèmes ne sont que des opportunités de création dans notre monde afin que nous puissions créer.

C'est un niveau de pensée évolué, car ce n'est que lorsque vous pouvez accepter la responsabilité de tout cela, de tout problème, que vous accédez au pouvoir d'en changer une partie, de changer l'expérience intérieure en sentiment, qui par effet, produit une autre réalité physique.

Tant que vous entretenez l'idée qu'il y a quelque chose ou quelqu'un d'autre, à l'extérieur, qui vous fait cela, alors vous cédez votre pouvoir d'y changer quoi que ce soit. Ce n'est que lorsque vous dites que c'est vous qui avez fait cela, que vous pouvez trouver le pouvoir de le changer. Il est vraiment beaucoup plus facile de changer ce que vous faites que de changer ce que fait un autre.

Mais en le niant et en le jugeant, vous ne faites que le maintenir en place avec plus de vigueur.

 

Ce à quoi vous résistez, persiste.

 

Le jugement empêche l'évolution et la création consciente

Dans un certain sens, toutes les choses "mauvaises" ou "pas bien" qui arrivent sont vos propres choix. La faute n'est pas de les avoir choisies, mais de les qualifier de mauvaises. Car en les qualifiant de mauvaises, vous affirmez que vous êtes mauvais, puisque vous les avez créées de façon consciente ou non.

Comme vous ne pouvez accepter cette étiquette, cette définition, alors au lieu de comprendre, d'accepter d'avoir fait un mauvais choix, d'avoir fait un choix qui n'a pas fonctionné, vous désavouez vos propres créations en vous justifiant ou en accusant les autres.

C'est cette malhonnêteté intellectuelle et spirituelle qui vous fait accepter un monde qui se trouve dans un tel état. Mais si vous avez une certaine responsabilité intérieure dans cela, notre monde serait tellement différent.

Et comme vous ne pouvez pas changer les réalités extérieures, les évènements ou les problèmes, car ils sont des conséquences naturelles du processus de création, alors vous devez transformer votre expérience intérieur au niveau de l'être.

Par conséquent, il serait sage de ne pas juger ni condamner quoique ce soit, car vous ne savez pas pourquoi telle chose se produit, ni à quelle fin.

Il y en a qui disent que vous êtes libre, mais ces mêmes personnes prétendent que si vous n'obéissez pas, alors vous serez puni. Quel genre de libre arbitre est-ce là ? Est-ce que cela n'est pas une façon de mentir ou de rire de vous ?

Par ailleurs, vous devez prendre conscience que vous avez la liberté de faire ce que vous désirez, mais qu'il y a des conséquences naturelles qui se produiront. Elles ne sont pas des punitions ou des récompenses, mais bien des résultats prévisibles de lois naturelles.

Et une de ces lois est celle de cause à effet. La cause étant le processus de création tandis que l'effet étant la réalité ou le résultat ou la conséquence.

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.