Est-ce que tromper votre homme est la meilleure solution pour votre bien-être ?

Comment est votre sentiment après avoir trompé votre homme et quel était votre sentiment pendant que vous trompiez votre homme ? N'y a-t-il pas deux vérités que vous avez vécu dans ce même processus ?

En fait, non, car votre vérité change à chaque instant. Actuellement, êtes-vous en train de tromper votre homme ou bien êtes-vous en train de lire cet article ?

Et avant d'arriver à cet article, aviez-vous une intention, un motif recherché afin de vous donner bonne conscience concernant votre expérience ?

Désirez-vous prendre conscience de ce qu'est l'infidélité, d'où elle a pris naissance et choisir librement quelque chose qui produira du bien-être ?

N'est-ce pas une belle promesse à tenir de ma part ? Et la vôtre, n'est-elle pas d'avoir une intention sincère de comprendre un nouveau point de vue sans porter de jugement ou toute sorte de raisonnement ?

 

 

Tromper votre homme

 

Comment savoir si vous êtes attentive ?

Votre vérité est votre sentiment pendant que vous lisez et non ce que vous pensez concernant ce que vous avez fait auparavant. Pouvez-vous demeurez, observez, cette simple vérité qui est la vôtre ? Être attentive, c'est observer ou imaginer, sans que l'esprit conditionné, sans que la mémoire intervienne durant ce processus actuel.

Voyez-vous, vous êtes constamment en train de réagir au moyen de votre mémoire sans en être consciente et rarement, en train d'être attentive à vous de façon consciente.

Vous parlez souvent et vous pensez souvent du moment présent, mais vous n'êtes pas attentive à ce moment présent. Ce moment présent entre en existence quand vous observez que votre parole et votre pensée doivent se taire avant tout.

 

Le moment présent est de voir la vie telle qu'elle est et non de penser selon ce qu'elle devrait être ni selon ce qu'elle a été

 

Votre vérité n'est pas ce que vous pensez concernant l'infidélité

Ce que vous avez senti n'est plus votre vérité, mais une construction mentale que vous avez gardé dans votre mémoire. Êtes-vous consciente de cela ? De vos sentiments à chaque instant et non de penser à ce que vous avez fait, avez dit, avec senti ?

Et quand vous pensez à cela, à avoir trompé votre homme, êtes-vous attentive à observer ce que vous êtes en train de penser ? Avez-vous des pensées de culpabilité envers vous ou l'autre. Avez-vous des idées qui justifient votre comportement et mettre le blâme sur l'autre ? Avez-vous des raisonnements pour inventer, nier ou bien mentir au sujet de votre infidélité ? Vous vivez dans la peur, n'est-ce pas ?

Croyez-vous que toutes ces constructions mentales vous font du bien ? Êtes-vous en train de vous tromper à vous-même ?

 

Que savez-vous sur vous, sur l'amour ?

Si vous n'êtes pas attentive à vos vérités, comment pouvez-vous l'être envers votre homme, vos enfants, vos connaissances, vos relations ?

Avez-vous pris la peine de bien vous entendre avec votre homme avant de le tricher ? De quelle façon étiez-vous en relation et comment ce désir d'infidélité à pris naissance en vous ?

N'est-ce pas important de comprendre cela, sinon vous allez par habitude, répéter les mêmes comportements dans vos futures relations ?

Que veut dire pour vous être en relation d'amour avec un homme ? N'avez-vous pas été conditionné à croire que l'amour était d'avoir besoin l'un de l'autre et toute sorte de choses inventées par des gens qui divisent ?

Connaissez-vous ce que l'amour n'est pas et ainsi vous assurer de ne pas faire les mêmes erreurs que vos prédécesseurs, vos professeurs, vos parents, etc. ?

Ainsi, votre infidélité n'est pas une décision consciente de vous, cela n'est pas votre faute, mais provient de votre conditionnement de votre pensée durant votre enfance. Personne ne vous a enseigner comment penser et quelle était votre nature humaine.

Vous avez créé cela inconsciemment, mais vous l'avez créé quand même. Ce qui compte est d'accepter cela sans vous porter de jugement à personne ni à vous. C'est la pensée conditionnée qui juge et qui n'a pas l'intention de comprendre ce qui est nouveau. La vieille pensée cherche uniquement à reconnaître et ainsi être confortable avec le passé.

 

D'ou votre désir d'infidélité à pris naissance ?

Ainsi, vous entrez en relation amoureuse avec un homme en ayant plein d'enthousiasme, car vous n'aviez pas de "mémoire" dans cette relation. Et au moment où vous dites le fameux "je t'aime" ou "j'ai besoin de toi" ou bien le "je le veux", alors vous créer votre plus grande peur.

La peur de perdre cet amour, car on vous a conditionné l'esprit que l'amour avait des conditions. Ainsi, vous croyez que l'autre doit vous apporter votre bonheur et non d'être heureuse et faire quelque chose à partir de cet état.

Le problème dans une relation amoureuse n'est pas vous ou l'autre, mais le mythe de l'amour que les autres vous ont conditionné à croire. Que l'amour est plutôt de donner que de recevoir. Lisez mon article à ce sujet afin de comprendre un autre point de vue.

Ensuite, vous vous arrangez pour faire des échanges "gagnants-gagnants", tu me donnes ceci et je te donne cela. Cela n'est pas l'amour, mais des attentes, des dépendances, des obligations et des conditions. L'amour, votre nature n'est pas cela.

Vous possédez maintenant votre homme et vous êtes en sécurité. C'est ce qu'on vous a appris, mais ce n'est pas qui vous êtes, ce n'est pas votre nature.

Cette sécurité remplace cette magnifique liberté que vous aviez tous les deux et dans cette liberté, il n'y avait pas de tromperie, uniquement de l'amour et le désir d'être bien tous les deux.

Cette sécurité avait pour motif, de ne pas perdre cet amour, et de le conserver en permanence. Vous voulez avoir du "toujours" dans une relation et ainsi vous limiter et obliger l'autre à toujours tenir promesse. Vos enseignements sur la sécurité est la proclamation de la peur et non de l'amour.

Pourquoi avez-vous arrêté de plaire à votre homme, d'être belle à ses yeux ? Pourquoi avez-vous cherché à contrôler votre homme ? Pourquoi avez-vous négliger de lui porter attention ? Pourquoi l'avez-vous continuellement ordonner de faire quelque chose ? Pourquoi avez-vous préféré votre amies à lui ? Pourquoi l'avez-vous accusé et critiqué d'être le problème ?

J'ai une question pour vous. Qu'avez-vous fait comme actions aimables et non avec des paroles, afin de créer votre propre bien-être ? Des actions qui plaisent à lui et non de croire ce qui lui plaît, selon vous !

Parler d'amour, dire "je t'aime", sans faire d'actions aimables est une infidélité, c'est la plus grande ! Les mots sans actions ne sont que des mensonges. Faites-vous de la politique ?

Que choisissez-vous d'expérimenter maintenant ? De continuer dans le même mythe de l'amour ou bien autre chose en pensée, parole et action ?

Vous avez un choix maintenant, un choix libre. Auparavant, vous n'aviez pas de choix, donc vous avez obéi par l'enseignement conditionné dans la peur et la culpabilité.

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.