Qui vous a dit que l'amour avait des conditions dans une relation ?

Est-ce que votre réalité concernant une relation d'amour est fondée uniquement sur les conditions d'échanges afin de garantir une sécurité émotionnelle ? Est-ce que cela est l'amour ou bien la peur ?

Croyez-vous que cette sécurité obtenue par les conditions, vous empêche de vivre des problèmes ou plutôt, qu'elle invite de nombreux problèmes tels que la peur de perdre l'amour, la routine, l'ennui, la tromperie et les conflits perpétuels ?

Qui vous a enseigné que l'amour devait avoir des conditions ? N'est-ce pas vos parents d'abord et ensuite les adultes de votre société ? Mais quel est le but ou l'intention cachée en arrière des conditions ?

Est-ce cela qui fonctionne pour vivre des relations magnifiques et passionnantes ? À moins que vous n'ayez pas envie de vivre ce genre de vie ?

 

 

Enseignement que l'amour a des conditions

 

D'où provient cette croyance que l'amour doit avoir des conditions ?

Ce sont vos parents qui vous ont enseigné que l'amour avait des conditions et eux l'ont appris de leurs parents et ainsi de suite. N'avez-vous pas senti ou éprouvé leurs conditions avec de la violence verbale et physique ?

Ne connaissez-vous pas la douleur d'avoir été jugé et damné par vos parents ? Comment, alors, pouvez-vous imaginer que ce soit différent dans vos relations d'amour et même dans toutes les autres relations ?

Ainsi, cette expérience de l'amour avec des conditions vous fait entrer de cette façon dans toutes vos relations amoureuses. Vous pouvez parler ou prouver que ce n'est pas cela, mais vos actions et vos attitudes ne mentent pas, seules vos paroles qui elles, cherchent à dire le contraire, à prouver le contraire.

N'avez-vous jamais senti de vos parents, leurs punitions et leurs condamnations tout en affirmant que c'étaient pour votre bien ? Quel bien y a-t-il de vous juger et de vous condamner ? Il n'y en a pas, cela ne fait que de vous haïr, de vous trahir et de vous blesser. Avez-vous oublier que ce qui compte sont vos vérités et non celles des autres ?

Comment pouvez-vous prendre conscience de vous et de vos erreurs, si vous êtes jugés et punis dès vos premières années de vie ? Ne serait-il pas préférable de vous expliquer les conséquences possibles au lieu de vous faire peur et vous sentir coupable ?

Observez le monde et vous verrez que le jugement et la condamnation n'ont jamais fonctionné, car cela n'élève pas la conscience des gens et par conséquent, les mêmes conséquences dans notre monde se reproduisent continuellement.

 

Cette réalité sur l'amour avec des conditions crée la peur et non l'expérience de l'amour véritable

Cette réalité autour de l'amour, qui est fondée sur la peur, domine votre expérience de l'amour et elle la crée.

Non seulement vous vous observez recevoir de l'amour avec des conditions, mais vous observez également que vous le donnez de la même façon.

En vérité, même lorsque vous vous retenez, vous retirez et vous posez vos conditions à l'autre. Une part de vous-même sait que ce n'est pas vraiment de l'amour. Cependant, vous semblez complètement incapable, impuissant à changer la façon dont vous le disposez, dont vous le donnez.

Par conséquent, ce sont vos propres pensées erronées, vos croyances à propos de l'amour, qui vous emprisonnent à ne jamais en faire l'expérience pure.

 

La pression des parents pour éduquer les enfants

Vos parents ont une pression de l'environnement, une peur incroyable de la société concernant comment bien éduqué un enfant et comment aimé un enfant selon cette société en mal d'amour, en conflit, qui ne cherche que la compétition, l'accumulation et la gloire.

En vérité, le "comment" ne fait pas partie de l'amour, car celui-ci est dans l'être. Mais vos parents se sont fait endormir comme tout le monde et ainsi mettre l'importance sur le "faire" et non sur l'être.

Ils ne vous imposent pas des conditions, des jugements et des condamnations de façon consciente ou par amour, mais bien inconsciemment pour avoir le pouvoir sur vous, le désir d'être supérieur, meilleur que vous. Cela n'est pas l'amour, mais bien son contraire.

Vous avez commencé à avoir peur de faire quelque chose et d'être différent, et alors vous avez perdu toute initiative personnelle par le jugement et la condamnation afin de ne faire que ce qui plaisait à vos parents, à recevoir leur approbation. Donc à vivre dans l'inquiétude de ce que les autres pensent de vous.

C'est ainsi que, sans vous en rendre compte, vous entrez en relation amoureuse de la même façon que vos parents, qui eux l'ont appris de leurs parents. Que l'amour doit avoir des conditions et que vous devez avoir besoin d'être aimé par quelqu'un.

 

Êtes-vous conscient des conditions dans une relation amoureuse ?

Est-ce que vous avez oublié ce que c'est que d'être aimé sans condition. Est-ce que vous vous souvenez de qui vous vous êtes, de votre nature ? Ainsi, vous essayez d'imaginer à quoi peut bien ressembler l'amour dans une relation amoureuse, mais selon votre perception de l'amour dans ce monde d'illusion, de mensonges, de malhonnêteté.

Les gens ne sont pas vrais, ils paraissent vraies et les autres les croient !

Dans votre relation amoureuse, vous avez projeté sur votre partenaire le rôle de "parent" et vous avez ainsi créé une relation où il y a des jugements, des récompenses ou des punitions, à partir des sentiments de l'autre à propos de ce que vous avez fait. Et l'autre est et fait de même.

Ayant ainsi créé, tout un système de pensée fondé sur l'expérience humaine plutôt que sur les vérités spirituelles, sur votre nature, vous créez ensuite toute une réalité autour de l'amour.

C'est une réalité fondée sur la peur, enracinée dans l'idée d'un parent ou d'un Dieu terrible et vengeur. Votre pensée racine ou croyance est fausse, mais nier cette pensée, ce serait perturber toute votre enseignement, toute vos institutions et toutes vos fondations familiales.

Le nouvelle enseignement qui la remplacerait serait véritablement votre bonheur, mais vous ne pouvez pas l'accepter, car l'idée d'un parent, d'un Dieu, d'une autorité, d'un partenaire, d'un patron qui n'est pas à craindre, qui ne juge pas et qui n'a aucune raison de vous punir, est tout simplement trop belle pour faire partie de votre idée la plus grandiose de qui vous êtes et de qui sont toutes les autres personnes.

Aimer, c'est comprendre avant tout ce que l'amour n'est pas...

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.