Acceptez la vie telle qu’elle est et votre bonheur est déjà en route

Si vous êtes bien, vous acceptez cette situation et vous ne faites rien. Si vous êtes mal, vous niez cette situation, vous réagissez et faites quelque chose.

Pourtant, dans les deux situations, c'est exactement le contraire qui fonctionne pour votre bonheur, car votre désir prend sa source dans un sentiment "mal" et non dans un sentiment de "bien".

Heureusement, c'est en acceptant votre vie telle qu'elle est, que votre bonheur, votre bien-être est déjà en route avant même de faire quelque chose !

 

 

Accepter la vie telle qu'elle est

 

Accepter ce qui est et non ce qui devrait être

Observez votre vérité et votre réalité afin de voir que vous réagissez quand vous vous sentez mal ou lorsque vous voulez quelque chose. N'est-ce pas ainsi que vous êtes ? Si c'est cela, alors pourquoi le nier ou l'oublier ?

Comment pouvez-vous sentir ce qui vous fait du bien, si vous n'acceptez pas ce qui vous fait du mal ?

En d'autres termes, pouvez-vous connaître l'existence du bien, si tout est bien ?

Pouvez-vous connaître la lumière en l'absence de l'obscurité ?

Par conséquent, ce qui définit quelque chose est ce que cette chose n'est pas. Ce qui vous définit est ce que vous n'êtes pas.

Pourquoi alors le nier en fuyant et ainsi ne jamais avoir l'opportunité de vous connaître, de vous comprendre, de vous aimer ?

De choisir consciemment de vous aimer en acceptant une part de vous qui doit exister afin d'avoir un choix possible !

Lorsque vous vous dites que vous allez vous aimer, est-ce que cela ne démontre pas une vérité simple, que vous ne vous aimez pas actuellement ?

S'aimer, c'est être conscient de soi. Et cette conscience entre en existence, quand vous acceptez qui vous n'êtes pas.

 

Accepter ne veut pas dire de demeurer ainsi

Accepter la réalité et votre sentiment, car ils sont des résultats et non un processus de création ou de réaction qui a produit ces résultats.

L'inconscience des gens est démontrée par leur importance aux résultats et leur insouciance dans le processus qui crée les résultats, donc eux-mêmes.

Vous n'êtes pas un résultat, vous êtes ce qui crée les résultats. Vous êtes donc, un processus en cours.

Mais si vous en êtes pas conscient, alors vous réagissez à partir des résultats et vous n'agissez pas à partir d'un processus de création consciente, donc à partir de votre état d'être en toute conscience.

Comment pouvez-vous arriver à de nouveaux résultats, donc une nouvelle réalité et de nouveaux sentiments, si vous n'acceptez pas que vous réagissez selon l'éducation apprise ?

Par conséquent, votre réaction ne fait que produire les mêmes résultats tandis que la création transforme les résultats.

Ainsi, vous pouvez transformer immédiatement votre vérité, votre sentiment, mais vous ne pouvez pas changer la réalité physique, car elle est créée, soit en relation avec les autres ou tout simplement par les autres.

Si votre réalité physique est une forme matérielle que vous avez créée vous-même, alors pour la transformer, vous devez utiliser une force contraire pour la détruire.

 

Acceptez votre sentiment de mal afin de vous en libérer sans effort à faire

Lorsque vous vivez un sentiment inconfortable, il y a une chose importante à faire et c'est de ne rien faire, mais l'accepter tel qu'il est.

C'est alors, que pourrait entrer en existence, dans votre esprit et dans votre âme, un nouvel état d'être sans le désirer.

Quand vous vivez un sentiment inconfortable, il suffit bien souvent que de l'accepter tel qu'il est afin de se guérir de cet état d'être.

Accepter ce qui est, c'est aussi accepter que vous niez ce qui est, car si vous le niez, alors vous continuer à le revivre.

C'est l'acceptation de la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.

Si vous vous demandez "comment faire", alors vous utilisez votre pensée, qui elle est habituée à nier, à juger, et alors, vous n'observez pas ce qui est en premier, vous désirez fuir ce qui est, car il est inconfortable.

Le comment faire, c'est désirer (ce que vous devriez faire pour être confortable).

Par contre, être conscient, c'est choisir d'observer, accepter et comprendre ce qui est maintenant, puis ensuite de décider entre deux processus afin de créer et réaliser quelque chose, selon votre intention.

Réagir, c'est vouloir faire une chose sans être d'abord conscient de choisir, d'observer, d'accepter ni de comprendre.

 

D'où vient l'habitude à ne pas accepter ce qui est ?

Pourquoi nier vos propres vérités, vos sentiments dans les relations humaines ?

Accepter votre vérité, votre sentiment, c'est avoir l'intention de vous connaître tel que vous êtes et non selon ce que vous voudriez être, selon les autres.

Qui vous a dit d'être ceci ou cela ? N'est-ce pas vos parents, vos professeurs, les autres en général ?

Ne vous aiment-ils pas tel que vous êtes, mais selon ce qu'ils voudraient que vous soyez afin de mieux vous manipuler à leur avantage, pour leurs intérêts ?

Dans la plupart des cas, dans la plupart de vos expériences, vous avez peur de donner tort à vos parents, à vos professeurs, à vos politiciens, à vos traditions, à vos célébrités, à vos gens instruits, et alors vous niez votre propre expérience en faveur de ce qu'on vous a dit de penser.

C'est en vous niant, en niant vos sentiments que vous créez inconsciemment des douleurs et des blessures en vous et dans vos relations.

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.