Mentir à quelqu’un qu’on aime est une peur causée par les autres


Je ne suis pas né avec le mensonge en moi, ce sont les gens autoritaires, donc peu évolués, qui m'ont conditionné à mentir !


Je regardais ces gens en couple mentir souvent et étrangement, ils ne se rendaient pas compte de cette habitude en eux !

Je leur demandais pourquoi ils mentaient et curieusement, ils se défendaient ou m'attaquaient en voulant prouver le contraire !

Puis un jour, j'ai commencé à observer l'observateur, donc moi-même, en relation avec la personne que j'aimais...

Et honnêtement, je ressemblais parfaitement à tous ces gens qui mentaient !

Par bonheur, j'ai pu m'accepter tel que j'étais et ainsi éviter d'aggraver mes mensonges en toute inconscience, par peur.

 

Mentir à quelqu'un qu'on aime

 

Je n'étais pas conscient que je mentais à la personne que j'aimais

Il fut difficile pour moi d'accepter que je mentais, car les gens autour de moi ne s'intéressaient pas à eux-mêmes et préféraient accuser ou juger les autres qui mentaient afin de se donner bonne conscience et ainsi oublier de s'observer en action, observer leur comportement dans la relation.

Comment être conscient de mes mensonges dans ma relation de couple, quand on m'a éduqué à regarder les autres et non à me regarder d'abord ?

De plus, lire ou écouter des "experts" affirmer que certains mensonges sont bien à dire pour ne pas blesser les gens que l'on aime n'arrangeait pas les choses !

Cela ressemble plutôt à une réponse superficielle pour ne pas comprendre en profondeur le mensonge et les conséquences désastreuses que cela produit !

 

Le mensonge ne fonctionne pas si je veux être bien dans une relation

La question importante n'est-elle pas de savoir si mentir fonctionne pour vivre des relations saines et aimables en couple, au lieu d'inventer toute sorte d'excuses pour continuer à mentir ?

Parce que je n'ai pas cherché à comprendre comment prenais naissance le mensonge en moi, alors l'habitude s'est installée à mon insu et ainsi croire à tort, que je ne mentais jamais.

Lorsque j'ai commencé à m'observer, j'ai pu voir mes mensonges et avoir la motivation de comprendre comment j'ai donné naissance à cette habitude.

 

J'ai compris que mes mensonges naissaient de ma peur de l'autorité en étant jeune

Je ne mentais pas durant ma très jeune enfance et en observant les petits enfants, eux non plus ne mentaient pas.

Donc, que tous les êtres humains, sans exception, ne sont pas nés avec le mensonge et cela ne fait pas partie de notre nature.

En vérité, ce sont mes parents et les adultes en position d'autorité qui ont créé en moi, le fait de mentir en utilisant la peur et la culpabilité afin de me contrôler à vivre selon eux, à m'imposer leurs idéaux, à me faire sentir mal si je faisais une erreur, à me blesser si je n'exécutais pas leurs ordres, à me punir pour m'obliger à changer mon comportement, etc.

En devenant adulte et dans mes relations amoureuses, j'ai bien sûr imité ces gens et ainsi mentir inconsciemment pour bien paraître et non être vrai. J'ai à mon tour, utilisé la peur et la culpabilité quand j'étais dans une position d'autorité et cela a influencé les gens à mentir.

Je comprends maintenant le mensonge et je sais aussi comment me comporter afin de ne pas inciter la personne que j'aime à me mentir...

Je commence par moi en montrant l'exemple, en ne mentant pas !

 

Montrer l'exemple d'être humain

Lorsque je disais un mensonge à la personne que j'aimais, il y avait toujours en moi, cette peur de me faire juger ou de ne plus me faire aimer d'elle.

Je ne savais pas comment répondre aux jugements ni aux conditions ni aux menaces ni aux accusations ni aux punitions...

En vérité, je n'étais pas conscient de ma nature ni celle de l'autre, cette nature de liberté de choix et d'amour sans condition.

Ainsi, au lieu de me défendre ou de riposter, j'ai commencé à vouloir comprendre et dire ma vérité concernant mes sentiments, mes intentions ou mes erreurs, au lieu de cacher cela pour bien paraître.

Je n'attendais pas que ma bien-aimée me dise quelque chose, je prenais l'initiative de le dire avant elle. J'étais également conscient de ne pas mentir, mais de dire mes vérités, peu importe les conséquences.

Bizarrement, l'autre aussi se sentait à l'aise de dire ses sentiments, intentions et erreurs. Comme si je donnais à l'autre, un exemple vivant de ce qu'était la vulnérabilité, l'honnêteté et l'humanité.

En définitif, je choisissais consciemment un état d'être honnête avant de faire quelque chose et ainsi débuter mon expérience à partir de cette vérité.

 

Être honnête plus souvent et délibérément

Oui, j'ai menti souvent pour ne pas me faire punir.

Oui, j'ai menti souvent pour être à la hauteur.

Oui, j'ai menti souvent pour ne pas être jugé.

Je ne faisais qu'imiter les gens autoritaires sans m'en rendre compte.

Cependant, j'avais déjà en moi tout ce qui me fallait pour être honnête, il suffisait de me rappeler qui j'étais en le rappelant aux autres, le plus souvent possible, de façon consciente et intentionnelle.

Je ne suis pas la peur, car elle n'évolue pas !

 


Claude Lasanté

 


   


Lectures suggérées