Comment retrouver l'estime de soi avec la création de soi ?


Il ne sert à rien d'apprendre des connaissances sur l'estime de soi selon les autres et oublier ce qui est vrai en vous !


 

 

Comment retrouver l'estime de soi ?

 

Trouvez-vous que le sujet de l'estime de soi est très complexe, voire confus ?

Complexe dans le sens que presque tout le monde croit que l'estime de soi est une mesure d'évaluation, au lieu d'observer que c'est plutôt un indicateur !

Confus dans le sens que vous faites confiance aux autres concernant des domaines importants de votre vie, au lieu de vous faire confiance ?

C'est un grave problème, car vous cherchez ce que vous croyez valable pour vous selon les autres et ainsi perdre de vue, oublié ce qui est vrai pour vous !

Donc, pour trouver vos propres réponses, vos propres vérités sur l'estime de soi, je vais choisir une approche différente qui regroupe les thèmes suivants :

 

  • À quoi sert l'estime de soi dans votre vie ?

  • Qu'est-ce que l'estime de soi au travers ce qu'il n'est pas ?

  • L'obstacle majeur de l'estime de soi sont vos croyances

  • Quelle est la différence entre estime de soi et confiance en soi ?

  • Comment savez-vous que vous avez un problème d'estime ?

  • Peut-on mesurer ou évaluer l'estime de soi ?

  • Comment améliorer l'estime de soi ?

  • Existe-t-il des activités pour développer l'estime de soi ?

  • Peut-on apprendre des autres à avoir une bonne estime de soi ?

  • Comprendre le processus qui crée la véritable estime de soi

 

Débutons d'abord avec l'utilité de l'estime de soi.

 

À quoi sert l'estime de soi dans votre vie et qu'allez-vous faire avec ?

Beaucoup de gens parlent d'estime soi, mais à quoi sert-il au juste ?

Est-il possible que l'estime de soit, telle que nous la connaissons, ne sert absolument à rien, car les gens la confondent avec autre chose ?

  • Si vous répondez qu'elle sert à mieux vous rendre capable de réussir quelque chose, alors vous confondez estime de soi avec confiance en soi

  • Si vous répondez qu'elle sert à améliorer les relations avec les autres, alors vous confondez estime de soi avec connaissance de soi.

  • Si vous répondez qu'elle sert à vous aimer, alors vous confondez estime de soi avec conscience de soi.

  • Si vous répondez qu'elle sert à se développer, alors vous confondez estime de soi avec création de soi.

 

Ainsi, l'estime de soi démontre bien des contradictions ou des descriptions qui compliquent sa compréhension, au lieu de la clarifier.

Qu'allez-vous faire si vous aviez plus d'estime pour vous ou si vous retrouviez votre estime et à quoi sert-elle ?

Cette question permet de voir que pour la plupart des gens, l'estime de soi est un début pour faire quelque chose, mais l'estime de soi est une fin, un résultat, une conséquence.

Car si elle est une fin, un résultat, alors en croyant qu'elle est un début, vous vivez à l'envers tout en croyant vivre en ordre...

Nous utilisons un processus à faire pour arriver à un résultat, nous n'utilisons pas un résultat pour arriver à un résultat !

Compris !

 

Qu'est-ce que l'estime de soi au travers ce qu'il n'est pas ?

Pour vraiment connaître quelque chose, il ne suffit pas d'apprendre, d'accumuler de plus en plus de mots sur cette chose, mais d'accepter et comprendre un point de vue contraire ou différent afin de pouvoir choisir parmi des possibilités.

Avoir des possibilité ou des choix, c'est avoir la liberté de conscience, non d'être forcé à croire en une seule version imposée des autres, qui souvent, ont un intérêt personnel de nous contrôler.

Par conséquent, ce qui définit une chose est ce que cette chose n'est pas, car sans ce qu'elle n'est pas, ce qu'elle est ne peut être compris.

Je ne peux vous dire ce qu'est l'estime de soi, comme tout le monde fait, mais je peux vous montrer ce que l'estime de soi n'est pas et de là, prendre conscience par vous-même, de votre propre compréhension à ce sujet.

 

L'estime de soi n'est pas

 

L'estime de soi n'est pas une idée ou opinion de soi

Pour moi, il ne fait aucun doute que l'estime que j'ai pour moi n'a rien à voir avec ce que je pense de moi ni ce que les autres ont comme opinion de moi.

Lorsque j'entreprends quelque chose de nouveau en toute liberté de choix, sans que personne ne me dise quoi faire et sans qu'elle m'impose ses connaissances, puis que je réalise mon désir, peu importe quoi, alors je sens en moi, un sentiment de bien.

Donc mon estime n'est pas une idée, mais un sentiment de bien.

 

Plus la chose est difficile à réaliser et comporte des défis, des obstacles, et plus ce sentiment sera puissant, mais je ne le sais pas à cet instant, car je n'ai aucune vérité propre.

 

L'estime de soi n'est pas l'image de soi

Lorsque vous n'aimez pas votre apparence, alors vous prenez soin de votre corps, mais si vous n'aimez pas votre être, donc votre sentiment d'estime personnel, peu importe ce que vous ferez de votre apparence, rien ne pourra changer.

L'image est une apparence extérieure et n'a donc rien à voir avec notre intérieur.

Si l'image de soi était l'estime de soi, alors tous les gens qui vieillissent perdraient leur estime personnelle avec l'âge... Cela n'a aucun sens !

L'image de soi est l'apparence de votre corps, donc une forme que vous cherchez à produire afin de vouloir de l'attention, de l'appréciation, de la reconnaissance des autres.

S'il n'y avait pas d'êtres humains, est-ce que votre apparence compterait ?

En d'autres termes, vouloir de l'estime des autres, c'est vous préoccuper de votre apparence extérieure et non du processus de création afin de réaliser quelque chose qui vous fait du bien.

C'est vouloir compenser votre manque d'estime de soi, en cherchant celle de autres au moyen de votre image, sans en être conscient.

Ce qui compte n'est pas que les gens soient fiers de vous, mais que vous soyez fiers de vous afin de ne pas croire que vous avez besoin des autres pour vous aimer.

 

L'estime de soi n'est pas un ego de supériorité

Se comparer avec les autres à propos des performances, des possessions ou de la reconnaissance est manifestement une réaction de quelqu'un qui ne cherche pas à évoluer ni à s'estimer davantage selon son pouvoir de création.

La supériorité est une profonde inconscience, car aucune personne n'est supérieure ni meilleure à une autre.

Nous sommes tous égaux dans l'être et dans nos sentiments, mais notre expression est différente dans ce que nous faisons ou créons.

Il ne peut y avoir d'estime de soi en se comparant avec les autres, mais uniquement en se comparant avec soi-même concernant nos états d'être.

D'être meilleur que nous l'étions auparavant en choisissant des créations de plus en plus grandioses.

 

L'estime de soi n'est pas l'assurance de bien faire

Lorsque je veux répéter une expérience, le sentiment à la fin n'y est plus, car ce n'est pas nouveau. La répétition de mes expériences n'est pas l'estime que j'ai pour moi, mais l'assurance de savoir faire cela par habitude.

La différence est vaste !

Ainsi, l'estime de soi n'est pas l'assurance de refaire les mêmes expériences qui sont confortables, mais de choisir de nouvelles que nous voulons vivre en toute liberté et éprouver les résultats en nous au moyen de nos sentiments.

Donc, je ne peux pas connaître d'avance le sentiment que je vais vivre en choisissant une nouvelle expérience. Si je la connais, c'est qu'en vérité, elle n'est pas nouvelle.

Cela est de l'imitation et non une nouvelle création.

 

L'estime de soi n'est pas le confort ni la sécurité

Imiter, c'est recréer quelque chose et il n'y a pas de mal à le refaire, cela dépend entièrement de nous. Plus nous répétons, plus nous oublions le neuf en étant confortable dans cette situation, et plus nous oublions notre estime personnelle qui est ressenti lorsque nous créons une nouvelle expérience.

Vivre dans le confort et la sécurité, c'est vivre dans la peur.

La peur de vivre des problèmes, des inconforts qui viennent déranger nos habitudes, mais les problèmes sont des opportunités pour créer et améliorer quelque chose en nous et autour de nous.

Pourquoi alors, avons-nous tellement peur de vivre de nouvelles expériences ?

Qu'est-ce qui nous empêche de réaliser notre plein potentiel ?

L'estime de soi commence toujours dans notre zone d'inconfort, non dans notre zone de confort, mais il y a certains obstacles qui nous empêchent de prendre notre envol !

 

L'obstacle majeur qui cause la faible estime de soi sont vos croyances

Quand un grand nombre de gens ont la même croyance, il est très difficile pour vous, de ne pas y croire.

Les gens ne veulent pas penser et comprendre, ils préfèrent s'en remettre aux autres et souvent, pour conserver le contrôle, alors ils utilisent la peur et la culpabilité afin de les croire sur parole, non selon leurs actions ou façons d'être.

Jadis, les gens croyaient que la terre était plate.

Et ils tuaient ceux qui avaient un autre point de vue !

L'autorité en place, ceux qui exerçaient le pouvoir ou le contrôle sur les gens, les obligeaient à connaître leur version des faits au moyen de la peur et ainsi produire des croyances souvent bizarres.

Il ne vient jamais à l'esprit des gens "croyants" ou des gens "instruits" ou des gens "au pouvoir", que tout ce qu'ils croient vrai pourrait être faux ? Et que tout ce qu'ils croient faux pourrait être vrai ?

Ce sont vos croyances qui causent votre faible estime de soi en oubliant de vous comprendre par vous-même.

 

Faible estime de soi

 

Quelle est la différence entre estime de soi et confiance en soi ?

Sans la connaissance de soi, sans la confiance en soi et sans la création de soi, l'estime de soi est impossible, peu importe votre niveau d'éducation ! 

Tout cela fait partie d'un processus qui se nomme l'évolution de soi.

  • La connaissance de soi est une choix d'être concernant l'acceptation de ce que vous êtes et ce que vous n'êtes pas. Sans ce choix, vous ne pouvez pas choisir d'exprimer qui vous êtes. Vous pouvez dire que vous vous connaissez, mais si vous ne vous connaissez pas selon vous-même, alors vous n'avez que des idées imposées par conditionnement des autres concernant la connaissance de soi.

  • La confiance en soi est un état d'être ou l'incertitude existe par rapport à quelque chose de nouveau que vous avez envie de créer ou faire. Vous pouvez dire que vous avez confiance en vous, mais si vous n'entreprenez pas quelque chose de nouveau, donc d'incertain et de non imitatif, alors vous n'avez qu'une idée concernant la confiance en soi.

  • La création de soi est une façon d'être que vous expérimentez au moyen de la relation. Vous pouvez dire que vous êtes une personne sincère ou tout autre état d'être, mais si vous ne faites pas une action sincère envers quelqu'un, vous n'avez qu'une idée concernant la création de soi.

  • L'estime de soi est un sentiment d'être qui se produit après une nouvelle création choisie librement en toute confiance et en toute connaissance de cause. Vous pouvez dire que vous avez de l'estime pour vous, mais si vous n'avez pas senti une profonde vibration de grande fierté en vous, alors vous n'avez qu'une idée concernant l'estime de soi.

  • La conscience de soi est une vérité d'être, une connaissance absolue à propos de l'être. Vous pouvez dire que vous avez une conscience de soi, mais si vous n'avez pas expérimenté une chose en pensée, parole et action, alors vous n'avez pas de conscience de soi à propos de cette chose.

 

Processus d'évolution de soi

 

Ce processus d'évolution de soi est infini et se déroule en cercle, en une roue, non en une ligne qui va de gauche à droite.

 

Comment savez-vous que vous avez un problème d'estime de soi ?

Je me suis toujours demandé, comment puis-je savoir que j'ai un problème ou une faible estime pour moi, un manque d'amour pour moi ?

Ma réponse est bien simple !

Personne n'a une faible estime de soi.

Cela est une illusion inventée par les gens qui veulent contrôler leur semblable.

Si vous vous sentez triste, malheureux ou tout autre état d'être inconfortable, cela n'a rien à voir avec l'estime de soi, mais avec la conscience ou connaissance de soi.

 

Chaque niveau de conscience de soi est parfait tel qu'il est et chacun évolue selon sa propre conscience et connaissance de soi.

 

Alors d'où vient ce problème ?

 

Le besoin d'estime de soi est la cause du problème

Cela provient des gens qui se croient importants et qui veulent nous contrôler afin d'obtenir leurs satisfactions égoïstes de reconnaissance.

Ils disent que cela va nous améliorer, mais c'est une tromperie, car ils veulent montrer qu'ils sont supérieurs à nous et ainsi leur donner plus d'estime, plus de respect, plus d'importance. Ils ont besoin que les autres les estiment.

En vérité, ce genre de fausse estime de soi est ce qui crée un problème d'injustice dans les relations, car la supériorité produit un trop d'estime de soi !

Ce que l'ego est.

Ces personnes croient avoir atteint un niveau de conscience supérieur, car les autres ont peur d'eux et ainsi leur démontrer plus d'estime, plus de respect par la peur !

Ils cherchent inconsciemment à compenser leur manque d'estime de soi ou d'amour de soi véritable par les autres, au lieu d'utiliser la création de soi en relation avec les gens pour y arriver.

Avoir besoin d'estime des autres, c'est être dépendant en ayant peur de perdre ce besoin.

 

 

Une faible estime de soi n'existe pas

Lorsque vous cherchez à être supérieur à quelqu'un, alors vous avez un problème et vous êtes le problème.

La comparaison engendre l'indifférence dans les relations et l'indifférence engendre le manque de compassion et de conscience morale.

Se développer au moyen des mots sans action dans la relation afin de se comparer avec les autres est manifestement un ego qui a oublié son pouvoir de création et par cet oublie, l'estime de soi est impossible.

Une faible estime de soi n'existe pas, c'est l'oublie du processus de création de soi qui est oublié dans la conscience des gens.

 

Peut-on mesurer ou évaluer l'estime de soi ?

Vous vivez un sentiment de fierté, d'estime de soi, lorsque vous sentez quelque chose qui vous fait du bien à partir d'un désir du corps ou de l'âme qui s'est réalisé.

Vous pouvez mesurer objectivement ce que vous avez, votre compte en banque, la valeur de votre maison, de votre voiture, vos performances, vos accomplissements et le nombre de personnes qui vous connaisse.

Mais vous ne pouvez pas mesurer objectivement ce que vous êtes, votre conscience, votre confiance, votre responsabilité, votre honnêteté, votre joie, votre tolérance, votre sincérité, votre acceptation, votre attention, etc.

Cela ne veut pas dire que les désirs du corps sont mal, cela veut dire qu'ils sont moindres par rapport aux désirs de l'âme, de l'être.

Donc, si vous n'êtes pas conscient que vous êtes un être à trois facettes, alors vous allez toujours rechercher les désirs du corps et croire que votre estime augmente par l'accumulation de possessions, les gains, la supériorité, la reconnaissance.

 

Évaluation de l'estime de soi

 

Existe-t-il une mesure, une échelle d'estime de soi pour se mesurer ?

Oui et non.

Les désirs du corps, qui sont les possessions, performances, accomplissements et reconnaissances des autres sont des résultats mesurables.

Les désirs de l'âme, qui sont la conscience de soi, l'évolution de soi, l'unité avec les autres êtres et la relation avec Dieu sont des résultats non mesurables.

Parce que vous avez oublié votre âme, alors par défaut et par les croyances autour de vous, les désirs du corps sont ceux les plus dominants.

  • Les désirs du corps, donc matériels, sont mesurables et calculables avec le sentiment de bien qui se produit en relation avec quelque chose que vous avez.

  • Les désirs de l'âme, donc la conscience de soi, sont mesurables avec le sentiment de bien qui se produit en relation avec les gens que vous touchez.

  • Les désirs de l'esprit, donc le choix de création, sont mesurables avec le sentiment de bien qui se produit en relation avec une idée pour créer le désir de l'âme consciemment ou contre elle inconsciemment.

 

Les désirs de l'âme ne sont pas meilleurs que ceux du corps, ils sont un ensemble. Les choix moindres doivent exister afin de pouvoir faire des choix élevés sur l'échelle de l'évolution de soi.

Les nouveaux sentiments sont ce qui est l'estime de soi, et cela se manifeste par la création de soi entreprise par choix libre.

Par conséquent, chacun de nous est le seul qui peut mesurer son évolution, son estime de soi.

Ainsi, il n'y a pas de façon de mesurer objectivement l'estime de soi, car cela n'est pas un objet physique, mais un effet senti.

Mesurer les désirs du corps, c'est mesurer l'ego de soi, donc le contraire de l'estime de soi !

 

Évaluation de l'estime de soi au moyen d'un questionnaire ou d'un test !

Une des choses les plus étranges est celle d'observer que des grands psychologues inventent des tests pour mesurer l'estime de soi... et les gens y croient !

Cela me fait penser aux nombreuses personnes qui croient aux sciences occultes pour les décisions dans leur vie et pour prédire l'avenir.

Qui choisit les questions ?

Qui propose des choix de réponses ?

Qui interprète les réponses ?

Qui évaluent les résultats ?

Comment pouvez-vous mesurer votre sentiment et la valeur de celui-ci ?

Qui peut vous dire ce qui est bien ou mal pour vous ?

Si quelqu'un l'affirme à votre place, alors il vous juge. Le jugement est exactement le contraire de la conscience de soi qui elle, est le résultat de l'estime de soi...

Plus vous créez votre soi et plus vous avez d'estime de soi et êtes conscient de vous.

Alors amusez-vous avez ces tests, mais soyez conscient de l'inconscience des gens qui les inventent, peu importe leur niveau d'éducation et leur titre prestigieux.

 

Questionnaire sur l'estime de soi

 

Comment améliorer l'estime de soi ?

Avant de réagir en voulant améliorer votre estime, n'est-il pas sensé de voir en vous, si cette motivation ou ce désir est le vôtre et non celui d'une autre personne ?

Si c'est celui d'une autre personne, alors la personne désire que vous changiez, n'est-ce pas ?

Ainsi, l'autre ne vous accepte pas, ne vous aime pas tel que vous êtes, mais selon ce que vous devriez être, selon elle.

N'est-ce pas cela que font nos parents ? N'est-ce pas cela que l'enseignement fait ?

Et pourtant, c'est par l'exemple qu'on peut faire prendre conscience aux gens de changer, mais cela, sans aucune obligation ni jugement ni condamnation.

Par conséquent, si vous désirez améliorer votre estime et que cette motivation est la vôtre en toute liberté, alors sachez que personne au monde ne vous connaît mieux que vous-même !

Alors pourquoi chercher à l'extérieur de vous, ce qui est en vous ?

 

Soyez conscient que vous êtes un créateur, non un imitateur

La création consciente est la clé et il n'existe pas trop d'information concernant ce sujet.

Vous êtes un créateur et non un imitateur, donc vous choisissez ce que vous avez envie de créer comme état d'être en relation avec quelqu'un ou quelque chose.

Tout commence par un sentiment dans l'âme (bien ou mal), puis de choisir dans votre imagination, un état d'être différent si ce sentiment est mal.

Puis d'imaginer comment offrir cet état d'être en relation avec quelqu'un qui aimerait recevoir votre aide ou votre amabilité afin de sentir votre bien-être au travers le bien-être de l'autre.

Votre façon d'être doit être canalisée envers d'autre personne qui désirent un certain bien-être. Ainsi, vous faites l'expérience de l'avoir en l'offrant aux autres.

Mais lorsque votre façon d'être est canalisée envers vos désirs uniquement, alors vous confondez estime de soi avec ego de soi.

 

L'amour n'est pas une chose personnelle, mais une chose relationnelle !

 

 

À quel âge peut-on favoriser l'estime de soi ?

Que vous soyez un enfant, un adolescent, une femme, un homme ou une personne âgée, vous avez le pouvoir de création en vous et jamais vous ne pouvez le perdre, car vous êtes ce pouvoir.

Peu importe votre âge, tout ce qui compte est d'utiliser vos outils de la création que vous avez et réaliser votre désir en faisant du bien aux autres et ainsi sentir en vous, cette estime de soi, ce sentiment qui vous fait du bien.

Qui sont les gens qui sont proches de vous ?

Quels sont les problèmes, les inquiétudes et les frustrations qu'ils vivent ? Tout cela ne sont que des occasions de création.

 

 

Existe-t-il des activités pour développer l'estime de soi ?

Les activités physiques ou les sports ne développent pas l'estime de soi, car en générale, elles favorisent l'oublie de soi, donc l'ego de soi.

Les habitudes enseignées dès notre jeune âge, nous poussent à se faire compétition, à vouloir gagner, à vouloir performer et à se diviser dans les relations.

Très peu de gens comprennent que cela nous empêche de voir les autres comme des partenaires, mais de les voir comme des adversaires.

Pour développer l'estime de soi, il faut comprendre que l'estime ne se développe pas, elle est un résultat d'un processus de création.

C'est la connaissance et le processus qu'il faut développer !

 

Peut-on apprendre des autres à avoir une bonne estime de soi ?

Avez-vous déjà lu des expériences des psychologues ou autres spécialistes de l'étude des gens qui racontaient comment ils ont développer leur estime de soi ?

Pour ma part, jamais !

Savez-vous pourquoi ?

Avec leurs diplômes et leurs connaissances apprises, ils croient qu'ils ont atteint un niveau très élevé d'estime de soi et d'évolution de soi... sans pour autant avoir créé quoique ce soit.

Comme si l'accumulation de mots dans la mémoire était l'estime de soi...

En vérité, sans la création de soi, ils n'ont aucune conscience d'eux, donc très peu d'estime de soi, car ce genre d'estime vient des autres qui ont peur de leur donner tort !

 

Apprendre de ceux qui vous redonnent votre pouvoir et non qui sont obsédés par le pouvoir

Apprendre des autres est excellent, lorsque cet enseignement cherche à vous faire prendre conscience que l'information est déjà en vous et ainsi choisir vos pensées.

Le problème qui se cache en dessous des gens qui veulent vous apprendre l'estime de soi est leur intention inconsciente de créer un besoin à eux. En créant un besoin, alors vous dépendez d'eux et ainsi vous oublier.

S'oublier, c'est ne pas être conscient de vous et avec cette inconscience, vous ne pouvez pas créer quoique ce soit afin de vous estimer davantage.

Lorsque l'on n'est pas conscient du processus d'évolution de soi, alors on invente un problème aux gens concernant l'estime de soi et offrir des solutions externes comme par exemple :

  • Atelier d'estime de soi

  • Coach en estime de soi

  • Conférence sur l'estime de soi

  • Cours d'estime de soi

  • Groupe d'estime de soi

  • Livre sur estime de soi

  • Stage de l'estime de soi

  • Thérapie en estime de soi

  • Formation en affirmation de soi

 

S'il existait un seul péché, ce serait celui de vous laisser devenir ce que vous êtes à cause des connaissances des autres.

C'est le péché que vous avez commis. Vous tous.

Vous n'attendez pas de faire votre propre expérience, vous acceptez les expériences ou les connaissances des autres comme un évangile. Puis, la première fois que vous en faite l'expérience, vous abdiquez à ce que les autres vous ont dit, au lieu de suivre votre vérité, votre sentiment.

Si vous n'aviez pas fait cela, vous auriez une expérience entièrement différente, une expérience qui donnerait tort à vos professeurs, vos experts ou vos grands penseurs.

 

Comprendre le processus qui crée la véritable estime de soi

Il est impossible d'améliorer l'estime de soi, car l'estime est un sentiment qui permet de savoir si quelque chose vous fait du bien ou du mal concernant une création.

En vérité, vous cherchez à améliorer votre conscience de soi afin de vous connaître en des versions de plus en plus magnifiques de qui vous êtes.

L'estime de soi permet de valider, par le sentiment de bien, si votre création a fonctionné ou non en relation avec les autres, et non de mesurer votre supériorité en se comparant avec les autres.

Vos sentiments sont vos vérités.

Si votre sentiment est bien, alors cela vous informe de qui vous êtes, si votre sentiment est mal, alors cela vous informe de qui vous n'êtes pas, mais doit exister afin de pouvoir faire un nouveau choix d'expérience.

Plus vous vivez des expériences en relation avec les gens, et plus la conscience de soi évolue.

 

L'estime de soi est un indicateur, non un évaluateur !

 

Voilà d'où la confusion a débuté.

 


 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.