Comment être sûr de soi et surmonter toutes vos incertitudes ?


Jamais vous ne serez à l'aise si votre image au devant des autres est plus importante que de respecter vos sentiments d'être, vos vérités !


N'est-il pas curieux de voir nos habitudes à vouloir être à la hauteur, être sûr de nous, à bien paraître au devant des autres ?

De protéger notre image personnelle, notre réputation, notre ego.

Et pourtant, nous oublions nos propres vérités intérieures, nos sentiments d'être.

Malheureusement, vous ne pouvez pas surmonter vos incertitudes ni vos inconforts si vous oubliez de respecter vos sentiments, vos vérités afin de bien paraître.

Dans cet article, je mets en lumière nos profondes croyances qui nous empêchent de choisir un nouvel état d'être et ainsi surmonter toutes nos incertitudes.

Voici les sujets de l'article :

 

 

Comment être sûr de soi ?

 

Vous n'êtes pas une image, un résultat, mais ce qui crée un résultat

La réalité que nous observons, l'image que nous voyons est un résultat et nous ne sommes pas un résultat ni une apparence, mais ce qui crée les résultats.

Mais lorsque tout le monde vit d'une certaine façon, il est presque impossible de croire en autre chose et ainsi ne jamais avoir la liberté de choisir par cette pression de l'environnement d'où nous vivons.

C'est au travers la création de soi, par notre façon d'être dans les relations, que nous produisons les résultats. Par choix conscient ou par obéissance inconsciente sans aucun choix possible.

Par conséquent, nous vivons presque tous en mettant l'importance sur les résultats, et nous nous accrochons sur l'image, sur l'apparence de vouloir être à la hauteur, de bien paraître, de montrer aux autres que nous sommes des personne assurées.

L'assurance est donc un résultat et si vous n'êtes pas sûr de vous, vous devez créer une nouvelle expérience, non de chercher à changer l'image ou l'apparence sans créer quelque chose de neuf.

Comprenez-vous ?

 

 

L'assurance n'est pas la véritable confiance

Être sûr de soi, avoir de l'assurance, n'est pas la confiance en soi, mais un résultat. Aujourd'hui, je marche avec assurance, mais quand j'avais un an, je n'avais pas cette assurance.

  • L'assurance est une fin connue tandis que la confiance est un début inconnu.

  • L'assurance est un sentiment confortable et la confiance est un sentiment inconfortable.

  • L'assurance est une répétition du passé connu et la confiance est une nouveauté du présent.

 

Sommes-nous trompés entre ces deux état d'être afin de se montrer à la hauteur, de bien paraître dans nos relations par nos habitudes qui sont confortables ?

Faire la même chose de nombreuse fois apporte la certitude ou l'assurance, mais faire quelque chose pour la première fois, faire quelque chose de nouveau débute toujours par un état d'incertitude dans notre esprit et par un état inconfortable dans nos sentiments, donc ce que la confiance est.

Par conséquent, ce n'est pas l'assurance, être sûr de vous, qui peut vous aider à surmonter toutes vos incertitudes, mais votre confiance lorsque l'incertitude et l'inconfort se présentent par rapport à quelqu'un ou quelque chose.

 

Quelle est la différence entre la peur et l'inconfort ?

Je me souviens de mon sentiment inconfortable d'aller parler à une personne que je ne connaissais pas, mais que je voulais vraiment connaître. Je sentais quelque chose d'inconfortable en moi, mais mon esprit croyait que cela était une peur.

Je ne faisais par la différence entre la peur (l'idée) et l'inconfort (le sentiment).

La peur est une idée que nous inventons avec notre esprit tandis que l'inconfort est un sentiment d'être qui est vrai dans notre âme.

Je nourrissais ma peur en résistant au moyen de ma pensée, au lieu d'admettre et accepter honnêtement que je me sentais inconfortable et le dire à l'autre afin que ce sentiment inconfortable se transforme en quelque chose de confortable à l'instant présent.

En fait, je réagissais, sans m'en rendre compte, à ne pas consulter ni accepter mes sentiments et ainsi les nier, les cacher pour bien paraître, pour être à la hauteur selon l'enseignement reçu et les habitudes transmises.

Sommes-nous des images ou bien des êtres avec des sentiments et des émotions ?

 

Comment l'habitude de vouloir être à la hauteur a pris naissance ?

J'ai beaucoup d'assurance pour écrire sur Internet, car je dois avoir plus de 15000 articles en ligne. Si vous n'avez jamais écrit un article sur Internet, il se peut que vous soyez inconfortable au tout début. Je l'étais !

Ce qui compte n'est pas de vous comparer avec moi et ainsi oublier votre vérité, mais bien de ne pas vous comparer avec moi et d'être attentif à votre vérité, votre sentiment inconfortable présent.

La comparaison avec les autres est ce qui crée l'oubli de soi, mais se comparer avec soi-même est ce qui créé la conscience de soi et canaliser notre énergie en fonction de nos désirs.

Nous avons été éduqués à tort, à oublier ou à cacher nos sentiments inconfortables et en plus, de contrôler nos émotions. Pourtant, le désir est une émotion naturelle et si vous contrôlez vos émotions naturelles, alors vous devez nier et tuer toute envie de faire quelque chose afin d'obtenir ou réaliser quelque chose.

Voilà comment un esprit naturel devient un esprit rationnel !

 

L'esprit rationnel est un esprit qui vit dans la peur

Nier mes vérités, nier mes sentiments, c'est avoir peur et ainsi remettre l'action à plus tard ou tout simplement ne pas faire l'action nouvelle par manque de confiance en moi !

Voilà comment un esprit naturel devient un esprit rationnel... et ce sont les esprits rationnels qui dirigent les systèmes et qui contrôlent les gens afin de satisfaire leurs désirs qu'ils ne peuvent réaliser en contrôlant leurs propres émotions, au lieu de les utiliser pour agir... Ils préfèrent faire agir les autres, n'est-ce pas ?

Comprenez-vous ou bien votre esprit est devenu trop rationnel, trop compliqué pour saisir ce qui est simple ?

Un esprit rationnel, un esprit qui raisonne est un esprit qui vit dans la peur. Les disputes, les violences et les guerres en sont les preuves évidentes.

Comment pouvons-nous être sûr de soi si nous ne sommes pas conscients du contraire et ainsi choisir consciemment entre ces deux vérités ?

 

Être sûr de vous débute lorsque vous acceptez l'incertitude et l'inconfort

Vous ne pouvez pas surmonter vos incertitudes présentes avec la certitude du passé, mais bien en acceptant, en comprenant, en acceptant et en affirmant vos vérités, vos états d'être.

De les déclarer à la face du monde ! Voilà la véritable confiance !

Toute nouvelle expérience est quelque chose d'inconfortable, incertain au début, car c'est la nature de ce qui est neuf. Si l'expérience est confortable, c'est parce qu'elle n'est pas nouvelle, donc imitative ou répétitive.

L'assurance est la conséquence d'avoir fait souvent la même chose qui est devenue confortable, mais la confiance est de vouloir faire une chose inconfortable pour la première fois sans aucune connaissance des résultats.

 


 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.