Je suis ce que je suis, non ce que je fais ni ce que j’ai !


Êtes-vous conscient que vous êtes un être à la forme humaine qui exprime librement, sa véritable nature au moyen de la création ?


N'est-il pas curieux, que nous savons tous qui nous sommes, quand la question est posée ?

Personne ne va répondre qu'il ne le sait pas, car la peur d'être ridiculisée de ne pas le savoir, de ne pas être à la hauteur, est extrêmement profonde dans nos habitudes afin de bien paraître et non d'être vrai !

Mais si je crois me connaître et qu'en vérité, cela est faux, alors je pourrais passer toute ma vie dans le mensonge et oublier le pouvoir que j'ai pour créer la vie que je veux !

 

 

Je suis ce que je suis

 

Je ne peux pas me connaître si je n'ai pas d'intérêt à me connaître

Comment ai-je pu me connaître, quand je n'ai jamais eu d'intérêt à me connaître !

Même à l'école, même à la maison, même en couple et même en société, je n'ai pas eu de conscience pour me connaître !

On a plutôt mis l'importance sur le "faire" et sur l'accumulation, sur "avoir" afin de bien paraître.

En vérité, je suis ce que je suis, je ne suis pas ce que je fais ni ce que je possède !

Je ne suis pas un écrivain, je ne suis pas un politicien, je ne suis pas un policier, je ne suis pas un professeur, je ne suis pas un avocat. JE NE SUIS PAS CE QUE JE FAIS !

Je ne suis pas mes connaissances, je ne suis pas mes diplômes, je ne suis pas mes possessions, je ne suis pas mes biens, je ne suis pas mon argent, je ne suis pas ma popularité, je ne suis pas mes accomplissements, je ne suis pas mon apparence. JE NE SUIS PAS CE QUE J'AI !

Je suis un être à la forme humaine qui exprime librement sa véritable nature au moyen de la création.

 

Nous sommes un être à trois facettes

Les trois aspects de mon être sont le corps, l’esprit et l’âme. Nous sommes de la même essence que notre Créateur, donc avons le même pouvoir de création.

  • Le rôle de l’âme est d’indiquer son désir par le sentiment ou l'intuition ;

  • Le rôle de l’esprit est de choisir de créer le désir de l’âme ou contre elle ;

  • Le rôle du corps est d’agir ou réagir à partir du choix de l’esprit.

Lorsque nous vivons comme un être humain qui croit être un corps uniquement, alors on se préoccupe profondément des questions d’argent, de sécurité, de pouvoir, de reconnaissance, de gain financier, de sexe, de biens matériels, de satisfactions physiques.

Lorsque nous vivons comme un être humain qui croit être un corps et un esprit, alors on augmente nos préoccupations pour insérer les questions concernant la créativité, de nouveaux buts, de nouvelles idées, de croissance personnelle, de nouveaux défis ou problèmes, de travail d’équipe.

Lorsque nous vivons comme un être humain qui croit être un corps, un esprit et une âme, alors on parvient enfin à notre équilibre. Nos préoccupations incluent les questions au sujet de notre âme, du dessein de la vie, de notre relation avec Dieu, de l’ultime réalité, du chemin de l’évolution consciente, de la croissance spirituelle.

Mais cette évolution, cette croissance ne veut pas dire de se déconnecter, de laisser tomber certains aspects de notre être au profit des deux autres ou d’un autre.

Cela veut dire d’apprécier tous les trois aspects de notre être afin d’élargir le sens grandiose de notre pouvoir de création et sentir toute la grandeur de qui nous sommes.

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.