Je ne supporte plus mon mari et je n'ai pas d'avenir avec lui !


Chercher des solutions pour avoir un avenir plus heureux, c'est avoir l'habitude de ne pas observer votre façon d'être et de faire afin de blâmer par réaction, les hommes pour vos malheurs !


Avez-vous l'idée de quitter votre mari, car il ne vous rend plus heureuse ?

Qui vous a fait croire que votre bonheur dépendait des hommes ?

Désirez-vous des réponses faciles et superficielles qui vous donnent raison ou être libérée totalement de ce problème qui vous empêche d'être heureuse ?

 

 

Je ne supporte plus mon mari

 

Pourquoi ne pas observer et accepter que vous avez le pouvoir de changer votre situation ?

Une des plus profondes habitudes que nous avons est celle d'être conditionnés par l'enseignement à vouloir être à la hauteur pour ne pas être jugé ni puni, et lorsque nous vivons un problème difficile dans nos relations, alors notre réaction instantanée est de mettre la faute ou le blâme sur l'autre.

De blâme ou d'accuser votre mari si vous n'êtes pas heureuse !

Jamais, il ne vous vient à l'esprit, de vous observer et vous accepter afin de mieux vous connaître au travers la relation.

Se connaître plus, c'est s'aimer plus !

 

La faute est dans l'absence de choix

En vérité, ce n'est pas une question de faute, mais une question de choix ou plutôt, d'absence de choix.

En niant ou en oubliant de vous observer et vous accepter, vous ne faites que garder en place, par votre résistance, par votre habitude, que votre mari est le responsable de vos malheurs et ainsi ne jamais avoir de possibilité de voir un autre point de vue et faire un choix plus élevé pour vous connaître plus, pour vous aimer plus.

Mais en acceptant que vous avez oublié de vous observer et vous accepter en cherchant à blâmer ou accuser votre mari, alors vous avez le pouvoir de changer cette situation, car vous avez un choix conscient devant vous.

Le pouvoir est un choix conscient, mais sans choix, il n'y a pas de pouvoir de changer, car l'habitude inconscience garde en place, la même croyance, peu importe si elle fonctionne ou non !

La croyance profonde que votre bonheur dépend des hommes, de votre mari, et non de votre façon d'être et de faire !

Pouvons-nous regarder ensemble, comment l'amour se transforme en peur, sans s'en rendre compte, et de là, faire un choix plus élevé pour notre bonheur ?

 

Avez-vous transformé l'amour en peur ?

De nombreuses fois, j'ai débuté de merveilleuses relations amoureuses qui se sont ensuite transformées en d'épouvantables conflits et séparations. Je blâmais et accusait l'autre de mes malheurs afin d'être à la hauteur, de bien paraître, sans nécessairement être vrai.

Les premières semaines dans mes relations amoureuses étaient sublimes, mais au moment où je disais à l'autre que je l'aimais, un curieux sentiment s'invitait en moi.

Celui d'avoir besoin de l'amour de l'autre pour être heureux. Comme il est agréable de dire à l'autre, le fameux "j'ai besoin de toi".

Sans m'en rendre compte, je croyais que sans cet amour, je ne pouvais pas être heureux, et alors j'ai eu peur de perdre cet amour, de manquer d'amour.

Je transformais, sans m'en rendre compte, l'amour en peur par le besoin à l'autre, par la dépendance à l'autre. Et en regardant autour de moi, j'avais raison de vivre comme eux, car la plupart des gens vivent leur relation de cette façon.

Est-ce que vous vivez vos relations amoureuses ou de couple de cette façon ?

 

Comment la peur se transforme en sécurité ?

Pour me protéger de perdre cet amour, je me devais de rechercher une forme de sécurité dans le contrôle sur l'autre... de contrôler l'autre afin de lui dire quoi faire ou ne pas faire afin qu'il ne s'échappe pas.

Sans m'en rendre compte, j'exigeais de l'autre personne, qu'elle exécute ce que je lui ordonnais afin d'obtenir ce que je voulais, de garantir ma sécurité, sans égard à l'autre. Sans égards à la liberté de choix de l'autre.

J'utilisais aussi le jugement, la condamnation et les conditions pour mieux arriver à mes fins en blessant l'autre ou en le manipulant en toute inconscience.

Tout cela, pour me protéger de le perte de l'autre, de vivre en toute sécurité en contrôlant l'autre afin de le retenir.

L'amour s'est transformé en peur, ensuite la peur en sécurité, et les conséquences dans mes relations amoureuses ou de couple étaient catastrophiques.

J'avais oublié ce que s'était que d'aimer sans besoin, sans peur, sans obligation, sans jugement, sans condition. Tout cela étaient mes comportements dans la relation, et non l'autre.

Est-ce que vous vivez vos relations amoureuses ou de couple de cette façon ?

 

Est-ce que le rôle de votre mari est de vous rendre heureuse ?

Si le rôle de votre mari est de vous rendre heureuse, alors votre rôle dans la vie est de rendre votre mari heureux ! Si vous blâmez, accusez, jugez, contrôlez votre mari, n'êtes-vous pas en train d'oublier de le rendre heureux ?

N'êtes-vous pas en train d'oublier d'être aimable et faire des actions aimables dans votre relation en étant en train de blâmer, d'accuser, de juger, de contrôler votre mari ?

Cherchez-vous à être heureuse, au lieu d'être heureuse d'abord et ensuite entrer dans la relation avec votre mari de cette façon d'être ?

Car une personne qui apporte du bien-être à l'autre, alors l'autre se sent bien et libre de redonner à l'autre du bien-être, sans aucun échange ni obligation.

Mais en forçant les autres à nous rendre heureux, nous créons des malheurs.

Avez-vous oublié que si vous comptez sur les autres pour vous rendre heureuse, vous perdez votre pouvoir d'être heureuse, et ainsi blâmer les autres, lorsque vous êtes malheureuse ?

 

Faites-vous l'erreur de penser à l'avenir ?

Vous n'avez pas d'avenir avec votre mari ?

Ne serait-il pas important de vivre au présent dans vos relations ?

D'observer votre façon d'être et de faire ?

Et non de penser à ce que vous voulez avoir dans l'avenir en pensant avec votre mémoire du passée ?

Penser à l'avenir, c'est oublier le présent, donc vous oubliez ce que vous êtes et ce que vous faites dans vos relations. Vous oubliez que vous êtes ce processus (être et faire) et êtes conditionné à demander aux autres quoi faire pour avoir.

 

Offrez à votre mari, ce que vous voulez pour vous

Comment savoir, si ce que vous êtes et dites fait du bien à vous et à votre mari ?

Tout simplement en offrant à votre mari, ce que vous voulez pour vous et ainsi en faire l'expérience pure...

Vous voulez que votre mari soit plus aimable ? Alors soyez aimable envers lui sans chercher de retour ?

Vous voulez qu'il soit plus attentif ? Alors soyez attentive envers lui sans chercher de retour ?

Vous voulez qu'il soit plus supportable ? Alors supportez votre mari !

Arrêtez cette habitude de vouloir recevoir, mais offrez de votre personne et vous aurez vraiment aimé... peu importe si votre mari vous donne un retour.

L'amour n'a pas de condition en retour, la peur oui !

Lorsque quelqu'un est gentil avec vous, sans vous y attendre et sans vous obliger de donner en retour, n'êtes-vous pas heureuse et bien ? Avez-vous, à votre tour, l'envie libre d'être gentille !

 


 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.