Difficile d’avoir de bonnes relations ? 6 états d’être oubliés


Les problèmes de relations débutent souvent, lorsque vous niez vos propres sentiments pour bien paraître au devant des autres.


Sommes-nous vraiment heureux dans nos relations ou bien cela est une image pour bien paraître ?

Êtes-vous un peu fatigué de lutter pour protéger les apparences, pour cacher votre vérité ?

Dans cet article, j'observe que les enfants sont la clé pour connaître nos véritables états d'être et ainsi vivre, des relations plus harmonieuses.

 

 

Difficile d'avoir de bonnes relations

 

Notre bien-être n'est pas le bien paraître

Notre façon d’être dans les relations, peu importe ce que nous faisons, détermine notre bien-être et celui de l’autre.

C’est vraiment ce qui compte le plus pour vivre des relations aimables, car en étant conscient de nos états d’être, alors nous n’oublions pas et respectons ceux des autres.

Mais nos systèmes et nos traditions ont mis leurs valeurs sur la compétition, l'accumulation et le bien-paraître, et cela a produit, la profonde habitude de chacun pour soi et ainsi voir les gens comme des adversaires afin d'obtenir ce que l’on veut ou pour faire partie des gagnants.

Est-ce que vous êtes conscient, que cela n’apporte que des divisions, des conflits et des guerres ?

 

La bonté ni l'amour ne peuvent pas être contrôlés

J’observe qu’aucun système ne peut remplacer la bonté ou l’amour dans l’âme des gens, mais ce sont ces systèmes qui créent l’oublie de cette bonté, de cet amour en nous.

Personne n’y aucun système ne peut forcer quelqu’un à être bon ou à aimer. Il y a de la bonté, quand les gens sont libres de choisir et en leur expliquant les conséquences possibles.

Les forcer ou les ordonner à être bons est justement, ce qui empêche cette bonté de s’exprimer librement par l’obéissance, la peur ou la culpabilité.

Les ordres ou le contrôle sont la démonstration de ce que la bonté n’est pas et les gens vont vous imiter. Il faut des actions aimables qui naissent dans l’âme des gens en toute sincérité et honnêteté.

 

L’esprit est conditionné à ne pas penser

Nous avons oublié nos véritables états d’être qui expriment notre nature dans les relations, car nous avons donné une foi aveugle à nos parents et aux gens qui contrôlent, approuvent ou travaillent dans ces systèmes.

Ces gens ne peuvent pas penser non plus, car leur esprit est déjà conditionné à ne pas penser.

Les systèmes d’enseignement nous montrent quoi penser, donc ce qu’ils veulent que nous mettons dans notre mémoire et non comment penser en choisissant nous-mêmes, ce que nous voulons connaître.

Un esprit qui ne réfléchit pas, ne peut pas mieux réfléchir en accumulant plus de mots, il faut d’abord qu’il observe, qu’il ne réfléchisse pas et de là, accepter cette vérité qui pourrait transformer sa conscience.

Par conséquent, j’ai pris conscience que je ne pourrais jamais connaître mes véritables états d’être en y pensant ou en écoutant les autres, car comme tous les adultes, j’ai été conditionné à ne pas penser.

 

L’observation des petits enfants est la clé

En naissant, j’étais dans un état naturel qui n’avait pas encore été influencé par le monde extérieur, mais je ne me souviens pas de mes premières années de ma vie.

Une fois adulte, sans m’en rendre compte, ma façon de penser a été conditionnée par mon éducation et mes traditions, alors il serait stupide de ma part, de me fier à ce que je pense ou ce que pensent les autres adultes afin de prendre conscience de mes véritables états d’être.

Comment alors connaître mes véritables états d’être de ma nature en relation avec les autres ?

Tout simplement, d’observer avec grande attention, le comportement des petits enfants de moins d’un an dans leurs relations.

Observer avec attention veut dire de ne pas penser, ne pas avoir d’intérêt, ne pas poser de question ni chercher de réponse, mais accepter la situation telle qu’elle est.

Voici donc, les 6 états d’être que j’observe des petits enfants dans leurs relations :

 

Nos 6 états d'être dans la relation

  1. Être aimable sans condition : Les enfants sont affectueux et aiment tout le monde sans se préoccuper de recevoir quelque chose en retour. Ils ne comprennent pas pourquoi, ils doivent aimer telle personne et non telle autre. Ils cherchent des occasions pour se faire du bien et faire du bien aux autres sans oublier leur propre bien-être. Notre nature est l'amour sans condition et non la peur avec des conditions.

  2. Être uni : Les enfants cherchent à être en relation avec les gens afin de se réunir à faire quelque chose ensemble et ne pas être seul. Ils ne cherchent jamais à faire compétition, à être les meilleurs ou à gagner, mais à jouer ensemble, à être ensemble. Notre nature est l'unité et non la séparation.

  3. Être joyeux : Le plaisir et le rire caractérisent les enfants ainsi que le mouvement du corps. Les enfants ne s’ennuient jamais, car ils sont heureux dans un environnement agréable avec les gens qu'ils aiment. Ils désirent vivre des nouvelles expériences passionnantes et en éprouver les résultats. Notre nature est la joie et non l’ennui.

  4. Être honnête : Les enfants n’ont pas peur d’exprimer leur vérité, leur sentiment au moyen des émotions. Ils ne cachent rien, mais ne comprennent pas pourquoi les adultes les nient et les blessent à ce sujet, et ainsi refouler ou cacher ce qui est naturel. Notre nature est l’honnêteté et non le mensonge pour bien-paraître.

  5. Être juste : Les enfants apprécient l'égalité entre eux, et non les traitements de faveur à quiconque. Ils acceptent les différences, mais ne comprennent pas la discrimination ni ce que sont les récompenses et les punitions. Notre nature est la justice et non le jugement ni la condamnation.

  6. Être éternel : Les enfants s'imaginent qu'ils vivront éternellement et que rien ne peuvent les blesser. Ils ne s'inquiètent pas du temps et sont constamment en train de vivre au moment présent sans s’inquiéter du lendemain. Notre nature est l’éternité et non une limite de temps.

 

Nous avons deux natures : Être et faire

Les enfants montrent quels sont nos véritables états d’être de notre nature en relation avec les gens.

Parce qu’ils ne nous apportent rien dans notre vie, alors nous croyons qu’ils ne sont pas importants et doivent exécuter nos ordres, et alors, nous ne les observons pas ni ne les écoutons.

Nous perdons toute occasion pour connaître nos véritables états d’être à utiliser dans les relations.

Mais quand le patron, le politicien, l’autorité parle, alors on s’écrase dans le respect par la peur… car on veut se sentir plus important à leur côté.

Notre première nature est d'aimer sans condition dans les relations, sans avoir à l’esprit, un retour ou des attentes qui sont la cause de tous nos malheurs.

Et notre seconde nature est d'exprimer notre première nature, en créant consciemment, des versions de plus en plus grandioses de qui nous sommes.

 

Joie, vérité, amour

Par conséquent, notre expérience et nos sentiments à propos de quelque chose représentent ce que nous savons de manière factuelle et intuitive. Les paroles ne peuvent servir qu'à symboliser ce que nous savons, elles peuvent souvent embrouiller ce que nous savons.

La difficulté, c'est de connaître la différence entre nos vraies informations et les données provenant d'autres sources. Cette distinction devient simple lorsque nous appliquons une règle de base très simple, car même le plus petit d'entre nous ne devrait avoir aucune difficulté à identifier ce qu'il y a de plus élevé, de plus clair et de plus magnifique.

  • La pensée la plus élevée est toujours celle qui renferme la joie. Il n’y a jamais de joie dans la monotonie et la répétition du passé connu.

  • Les paroles les plus claires sont celles qui contiennent la vérité. Il n’y a jamais de vérité dans le bien-paraître.

  • Le sentiment le plus magnifique est celui appelé amour. Il n’y a jamais d’amour dans les obligations ou les conditions en retour.

 

Joie, vérité, amour, voilà qui nous sommes et qui nous choisissons d'être par le pouvoir de la création en pensée, en parole et en action.

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.