Haïr votre travail est insuffisant, vous devez aimer quelque chose de plus que ce travail


Arrêtez de dépendre d’un travail que vous haïssez et reprenez le contrôle de votre vie !


Est-ce que vous vous sentez piégé dans votre travail actuel ?

Croyez-vous que cette vie a plus à offrir que de dépendre des autres ?

Des millions de gens vivent la même situation que vous, mais si vous continuez à attendre qu'il arrive quelque chose de merveilleux, alors achetez-vous des billets de loterie, car vos chances sont meilleures !

Je vous partage 7 choses à considérer si vous détestez votre travail autant que mon amie !

 

 

Vous détestez votre travail

 

Est-ce que votre travail ressemble à celui de mon amie ?

Je connais une bonne personne qui est vraiment malheureuse avec son travail.

Ce n'est pas une mauvaise semaine ou une difficile journée au travail qu'elle vit, mais cela dure depuis des mois et des années d'insatisfaction.

Elle consacre de 10 et 12 heures par jour à son travail incluant 2 heures dans la congestion routière et souvent, des heures supplémentaires après son quart de travail.

Cela ne compte même pas le temps et l'énergie qu'elle consacre à penser à quel point elle déteste son travail. Elle agonise sur le fait qu'elle est en train de faire quelque chose qu'elle déteste et aussi quelque chose qu'elle ne se soucie pas.

Elle compromet sa santé, son bonheur et ses relations en échange d'un chèque de paye tout en vivant dans la dépendance, la résistance et l'inquiétude.

Ceci est une histoire vraie et si vous n'êtes pas dans cette situation, elle pourrait ressembler à un drame fictif comme au cinéma, mais en vérité, cela est bien réel pour mon amie. Mon amie est piégée dans cette vie imitative que l'enseignement nous a obligé de croire.

Si cela ressemble un peu à votre vie, alors voici 7 choses à prendre conscience :

 

7 choses à voir si vous détestez votre travail

  1. Vous n'êtes pas ce que vous faites. Si vous mesurez votre valeur personnelle par ce que vous gagnez en argent ou selon le titre que vous avez, alors vous manquez de clarté sur ce que vous êtes vraiment et ce que vous pouvez apporter dans la vie. Vous valez beaucoup plus que ce que vous faites ou ce que vous gagnez. Votre valeur en tant que personne n'est pas liée à votre travail, mais à votre façon d'être dans les relations, peu importe votre travail.

  2. Votre passion est plus importante que vos compétences. Ce n'est pas parce que vous êtes bon dans ce que vous faites, que cela signifie que vous êtes censé le faire ! Lorsque vous êtes passionné par quelque chose, vous pouvez apprendre et développer des talents plus facilement.

  3. Votre prochain emploi pourrait ne pas être votre emploi de rêve. Si vous êtes à la recherche d'un autre emploi en attendant de quitter celui que vous avez actuellement, cela ne veut pas dire que votre prochain emploi sera celui rêvé ! Lorsque vous êtes tanné dans un emploi, votre motivation débute par la peur et alors cela pourrait être difficile de savoir ce que vous voulez faire par la suite. Toute votre énergie est utilisée en mode de survie, donc le travail que vous détestez sera comparé avec le nouveau qui est moins détesté, mais sans vraiment l'aimer.

  4. Ne vous oubliez pas. Lorsque vous vous donnez la première place dans vos priorités, alors vous pouvez mieux servir tout le monde autour de vous. Vous dites que votre travail est pour soutenir votre famille, mais la soutenez-vous vraiment ? Est-ce que vous prenez soin de votre corps, de votre esprit, de votre âme, de sorte que votre propre bien-être offre le meilleur de vous-même afin de soutenir les gens que vous aimez ? Votre travail et votre mode de vie sont toujours connectés ensemble. Ils se soutiennent mutuellement ou non.

  5. La sécurité d'emploi n'est pas une garantie. Votre travail et tous les avantages qui viennent avec ne sont pas des certitudes qui vont durer toute votre vie et vous n'êtes pas à l'abri d'une lettre de congédiement.

  6. Vous quitterez votre emploi, quand vous aurez une passion. Lorsque votre amour de faire est plus grand que votre peur de perdre, alors vous allez laisser votre emploi que vous haïssez, une fois que vous aurez un sécurité de base. Haïr votre travail ne suffit pas, vous devez avoir déjà une passion en vous de faire quelque chose et de l'offrir aux gens qui vivent des problèmes ou veulent de la valeur ajoutée dans leur vie. Au lieu d'attendre et vous plaindre constamment en disant "je suis tanné et je vais quitter cet emploi", pourquoi ne pas vous observer et vous aimer tel que vous êtes ? Vous pouvez faire autre chose, mais vous devez comprendre comment vous êtes arrivé à vivre dans cette habitude sans porter de jugement.

  7. Vous haïssez votre emploi et je peux vous guider à y voir clair. Trouvez quelqu'un qui peut vous soutenir afin de mieux comprendre votre situation et non un collègue qui déteste son travail. Choisissez quelqu'un qui vous ne donnera pas des réponses, mais qui vous fera réfléchir et voir d'autres points de vue.

 


 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.