Cherchez-vous le but de la vie chez ceux qui le cherchent encore ?


N'est-il pas curieux de voir des milliers de gens expliquer ce qu'est le but de la vie et encore plus curieux, de ne jamais lire comment ils ont trouvé leur propre but dans la vie ?


Ainsi, nous observons une preuve accablante et évidente, les gens ne vivent pas ce qu'ils enseignent, mais font la propagande d'idées afin de bien paraître et non à être vrai !

Aimeriez-vous connaître le but de votre vie ?

Alors laissez-moi vous raconter comment j'ai pris conscience du but de la mienne et ainsi avoir un nouveau point de vue qui vous offre un choix libre !

 

 

But de la vie

 

Sans la connaissance de soi, nous ne pouvons pas connaître le but de notre vie

Bien souvent, je ne faisais pas la différence entre un but, un objectif et une raison d'être, jusqu'au jour où je me suis appliqué à observer et comprendre moi-même, mais cela n'a pas été facile avec tant de gens qui cherchent constamment à vouloir avoir raison et à contredire tout ce qui est différent de leur croyance.

Pour moi, un but n'est pas un objectif, mais une chose à faire. Un objectif est une chose à avoir dans la réalité qui permet de mesurer un fait, une évidence. Une raison d'être est la nature de cette chose, donc la vérité de connaître l'existence de cette chose, l'essence de cette chose.

J'ai compris que je ne pouvais pas prendre conscience du but de ma vie, sans avoir pris conscience d'abord, de la raison d'être de mon existence. J'ai aussi fait l'erreur de croire au mot "raison".

 

Le problème de la raison

Ainsi, je me devais donc, de me connaître moi-même et non de chercher dans ma raison ou celle des autres, une réponse, car la raison est dans le domaine du "faire". Nous accumulons des mots en faisant quelque chose, en étudiant, en apprenant, donc cela n'a rien à voir avec l'être.

Être n'est pas dans le domaine du faire ou du corps, mais dans celui de l'âme, dans les sentiments et états d'être. Avoir est dans le domaine de la réalité, du monde matériel, du monde physique.

Je me suis aperçu que la raison est exactement le contraire de l'observation et de l'imagination. La raison est une mémoire du passé qui cherche à contrôler et à juger les autres, et ainsi ne jamais avoir de motivation propre pour initier une création, un projet, une expérience nouvelle et même une nouvelle connaissance.

La raison est un esprit mort qui cherche à faire revivre ce qui est mort, ce qui est passé, car il est confortable avec le connu en mots !

Ainsi, on ne fait pas quelque chose pour être, car notre nature est déjà existante. On est quelque chose, on s'imagine être autre chose ou avoir quelque chose, puis de faire quelque chose pour le réaliser.

 

L'être précède le faire, et non l'inverse !

Chez quelqu'un avec une conscience élevée, la décision de l'âme, donc de l'être, précède toujours l'action du corps. Seule une personne inconsciente, une personne qui cherche à avoir raison, cherche à produire un état d'être en faisant quelque chose avec son corps.

Mais l’état "d’être" est insuffisant dans ma vie. J'ai toujours désiré expérimenter et sentir en moi qui je suis, et cela comprend un autre domaine, appelé "faire".

C'est une chose que d'être aimé ou de dire que nous sommes aimables et c'en est une autre que de faire une action aimable. Mon âme désire faire quelque chose librement afin de pouvoir me connaître et m'aimer à travers ma propre expérience, ma propre création, et non par obéissance inconsciente, par imitation, par la raison des autres.

 

La passion est un état d'être qui se transforme en un état de faire

J'ai compris que j'avais à réaliser l'idée la plus grande que je me faisais de moi-même. Ce pressant besoin de faire s'appelle la passion et mon âme ne désire rien d'autre.

Cette passion est la création en relation avec les autres. Sans la relation, il me serait impossible de me connaître et sentir qui je suis.

Ainsi, le but de ma vie est d'observer qui je suis, de me connaître, de choisir qui j'aimerais être et d'en faire l'expérience au moyen de la création.

Par conséquent, la vie n'a aucun but précis pour tous, sauf celui de choisir soi-même, le sens que nous voulons donner à nos nouvelles expériences.

Les gens qui raisonnent ne peuvent pas comprendre cela, car la création est toujours quelque chose de nouveau, jamais quelque chose de connu.

Mais, j'avais en moi, une profonde habitude d'avoir à l'esprit, de vouloir un retour en échange de mes expériences et cela imposait des conditions aux autres.

 

Les attentes empêchent de comprendre notre but et vivre sans passion

Nous avons été éduqués et conditionnés par la raison des gens, à avoir besoin d'un retour sur notre investissement. Par exemple, si j'aimais une personne, c'est bien, mais je croyais que je devais recevoir de l'amour en retour.

Cela n'est pas la passion, ce sont des attentes et pour nous, c'est la plus grande cause de malheur.

Par conséquent, ce qui compte est de se détacher des attentes, des résultats particuliers que l’on a à l’esprit, mais de ne jamais renoncer à la passion.

Une personne, qui a une certaine conscience d’elle, sait intuitivement que la passion est la voie et que le but de notre vie est de créer. De créer qui nous sommes et qui nous choisissons d'être en toute liberté.

C'est la voie vers la réalisation de soi et honnêtement, si nous n’avons pas de passion, on ne vit pas du tout et nous sommes morts en voulant avoir raison.

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.