Pourquoi est-ce si difficile de vivre heureux en couple ?

C'est lorsque vous allez accepter et comprendre vos désaccords, que vous verrez combien il est facile de mieux vivre en couple !

Ne soyons pas surpris, tout le monde veut être heureux en couple et rares sont les gens qui le sont, mêmes ceux avec de nombreuses années ensembles.

Peu importe vos croyances, vos expériences et vos études, les relations de couple sont difficiles et apportent tellement de peines, de blessures et de souffrances.

Mais est-ce possible que l'erreur fondamentale provient de notre éducation qui nous a habitué à se faire compétition, à déterminer qui est le meilleur des deux, le plus important ?

 

 

Vivre en couple heureux

 

Comment pouvez-vous être bien dans votre relation de couple, quand votre esprit cherche à avoir raison afin de satisfaire vos désirs en oubliant l'autre ou en lui donnant tort ?

Est-ce que vous croyez que si l'autre réalise ses désirs, que vous ne pouvez pas réaliser les vôtres ?

 

Observez votre réaction dans un désaccord

Lorsque l'autre ne vous donne pas ce que vous voulez ou demandez, n'êtes-vous pas dans un état désagréable, malheureux ou colérique ?

Quelle est votre réaction habituelle dès cet instant ?

  • De l'accuser de ne pas vous aimer

  • De le blâmer de ne pas prendre soin de vous

  • De le menacer par des conditions

  • De l'exiger à obéir à vos ordres

  • De le critiquer de ses choix

  • De le traiter d'égoïste et de sans cœur

  • De le juger pour lui donner tort

  • De le culpabiliser pour qu'il se déteste

  • De le condamner pour le punir

  • De le renier pour lui faire peur

  • De crier pour vous faire entendre

  • De bouder ou pleurer pour le manipuler par la pitié

 

Toutes ces réactions ont un seul but, soit de contrôler l'autre par habitude afin d'arriver à vos fins, sans égards à son bien-être.

Est-ce que ces réactions vont produire quelque chose de bien dans votre relation de couple envers la personne que vous dites aimer ?

 

Avez-vous oublié vos meilleurs intérêts ?

Vous croyez que vos intérêts sont uniquement ce qui compte le plus sans observer que vos meilleurs intérêts sont aussi d'inclure ceux de l'autre, car cela vous revient en misant sur le bien-être de l'autre, sur le sentiment de l'autre.

Ainsi les désaccords dans une relation sont le résultat de votre réaction à ne pas être conscient, à oublier vos véritables intérêts.

Vous avez oublié dans votre équation, les intérêts de l'autre qui apportent encore plus d'intérêts, de bien-être pour vous.

Que pourrait-il se passer, si vous étiez attentif, donc compréhensif, à vos intérêts et aux intérêts de l'autre, non uniquement les vôtres ?

Mais avant tout, ne serait-il pas sage de voir ce qui a créé votre motivation à vouloir réaliser uniquement vos désirs dans une relation ?

 

Votre habitude de vous faire compétition

Le motif premier qui vous fait réagir à satisfaire uniquement vos désirs provient de l'éducation transmisse, qui vous fait croire que la compétition est une chose saine.

Nous sommes constamment entourés de message de compétition. Que ce soit à l'école, au travail, dans les sports, les rencontres et tout ce que vous voulez. La compétition est ce qui divise les relations et vous croyez que cela est sain, normal et une haute forme de reconnaissance.

Rien n'est plus éloigné de la vérité, de l'amour, de qui vous êtes.

Il suffit d'observer une épreuve sportive et constater que les yeux et les réflecteurs sont uniquement pour le gagnant, le meilleur, le premier, le plus fort, le plus rapide. Les autres sont sans importances...

La société a établi qu'il y a des gens meilleurs, des gagnants. Et pour avoir des gens meilleurs et des gagnants, alors il faut nécessairement des gens inférieurs et des perdants.

Par conséquent, vous vous efforcez à être le meilleur en relation avec les autres. On vous a dit que les meilleurs, les gagnants, les riches, les puissants ont raison et sont ainsi des êtres supérieurs.

La base des désaccords provient du fait que vous cherchez à avoir raison et l'autre aussi. Vous êtes en compétition, sans vous en rendre compte, afin d'avoir le dernier mot, à gagner la discussion.

Tout cela engendré par la peur, la peur de perdre.

Et pour vous dans une relation, gagner signifie que vous pouvez contrôler, obliger l'autre à faire ce que vous voulez.

Mais l'autre n'a pas envie de se faire contrôler, car sa nature humaine n'est pas cela, et alors nait un désaccord et des paroles blessantes sont alors dites.

La compétition n'est pas saine, elle est destructrice et divise les hommes contre les hommes.

 

Accepter et comprendre le désaccord

Si vous avez l'intention de vivre une relation de couple merveilleuse et vous libérer des désaccords, alors vous devez accepter et comprendre l'absurdité de la compétition, qui ne fait que de créer des divisions dans les relations.

D'accepter et de comprendre que vous avez l'habitude de vouloir avoir raison, de vouloir satisfaire vos désirs uniquement.

Comprendre ne signifie pas de porter un jugement, mais d'observer le processus qui a crée cette situation. Un jugement est une conclusion sans avoir fait l'action de comprendre, donc c'est un manque d'intelligence.

Vous avez réagi en croyant que la compétition est bonne, car on vous l'a obligé dès votre jeune âge. On ne vous a jamais enseigné à comprendre ce qu'est un choix libre. Une réaction est l'absence de choix et ce que vous pensez de la compétition provient de cette absence de choix.

Ne niez pas vos désaccords, mais observez que sans cela, vous ne pouvez pas choisir entre le bien et le mal, selon vous.

Si ça vous fait du bien être en désaccord, alors vous allez continuer ainsi. Ceci ne veut pas dire que cela fera du bien à l'autre.

Le bien n'est pas un sentiment unique à vous ou unique à l'autre, c'est un sentiment à tous les deux dans une relation. C'est le langage de l'âme qui unit, qui est UN.

Comprenez-vous ?

 

Quel est votre choix entre le désaccord et ce qu'il n'est pas ?

Avez-vous déjà expérimenté autre chose que de vouloir avoir raison ? Avez-vous déjà choisi de vouloir accepter et comprendre les gens ?

Comment pouvez-vous savoir si la compétition est saine ou non ? Comment pouvez-vous bien vous entendre, quand au départ dans votre esprit, vous avez l'intention de vous diviser afin d'avoir raison ?

Les désaccords ne sont que des résultats de votre esprit qui a oublié vos sentiments et ceux des autres dans une relation.

La compétition n'est pas qui vous êtes, mais elle doit exister afin d'avoir un choix conscient entre cela et ce que la compétition n'est pas. En l'absence de choix, aucun choix, donc aucune liberté n'est possible.

Vous n'avez pas eu de choix concernant l'enseignement de la compétition, mais maintenant vous en avez un.

 

Votre bonheur ne dépend pas de personne

Vous créez un désaccord au lieu de rechercher une solution qui s'accorde à tous les deux sans obligation ni aucune forme de contrôle.

Pourquoi utilisez-vous des êtres humains comme solution, comme moyen pour être heureux ?

Comment pouvez-vous être bien dans votre relation de couple, quand votre esprit cherche à contrôler l'autre de vous donner ce que vous voulez ?

Vous croyez à tort, que la raison d'être de la relation est de vous rendre heureux, d'obtenir quelque chose.

Ainsi, personne n'est heureux et tout le monde utilise un être humain comme un "faire humain" afin de combler ses propres désirs. Il est votre esclave.

Et lorsque vous savez qu'il vous aime, alors vous en avez besoin et tentez de le contrôler par l'obéissance, la peur et la culpabilité afin qu'il deviennent un "avoir humain". Il est votre possession.

Avez-vous déjà expérimenté le fait d'être heureux d'abord et offrir cet état d'être à l'autre ? Ainsi, vous ferez l'expérience de ce qu'est le véritable amour, de qui vous êtes.

L'état d'être précède tout, car vous êtes un "être humain".

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.