Avez-vous peur d’être blessé à nouveau dans votre prochaine relation amoureuse ?


Revivre une peine d'amour n'est pas agréable, mais ne jamais connaître l'amour à nouveau est encore plus malheureux !


 

 

Peur d'être blessé en amour

 

Avez-vous déjà vécu une déception amoureuse ?

Est-ce que les souvenirs vous font craindre de revivre ces mêmes malheurs ?

Ne serait-il pas sensé de comprendre le processus qui a causé vos blessures et ainsi éviter de vivre un scénario similaire ?

 

L'habitude de croire que l'amour est un besoin

Nous croyons presque tout le monde, que notre bonheur, que l'amour, est un résultat provenant des gens avec qui nous sommes en relation et nous dépendons d'eux, nous avons besoin d'eux.

Ce besoin d'amour nous pousse à vouloir protéger cette "possession", car nous avons peur de la perdre, de perdre cette chose essentielle à notre bonheur. Voilà la naissance de la sécurité.

Le premier moyen utiliser pour ne pas perdre l'amour est de contrôler l'autre, donc de ne pas se soucier de sa liberté et ainsi lui imposer des ordres. Cela ne fait que de créer des disputes.

Ensuite nous utilisons la culpabilité afin de juger et critiquer les actions de l'autre, donc de ne pas se soucier de son amour propre. Cela ne fait que de créer des conflits.

Puis, il y a les conditions afin d'obliger l'autre à échanger sa nature humaine contre des dispositions, donc de le manipuler à son avantage. Cela ne fait que de créer des divisions.

Et il y a la supériorité, le fait d'être meilleur que l'autre, afin de rendre l'autre inférieur, donc de créer de l'injustice en voulant des traitements de faveur. Cela ne fait que de créer de la compétition.

Voilà ce que le besoin d'amour apporte dans une relation amoureuse.

Mais lorsque nous sommes conscients que notre bonheur ne provient pas des autres, alors notre esprit observe un choix libre que notre bonheur est en nous et qu'il suffit d'être heureux dans notre relation amoureuse, non d'attendre que l'autre nous apporte ce résultat.

 

L'habitude de chercher un coupable à une blessure amoureuse

On arrive à croire que si nous ne sommes pas heureux dans une relation, alors l'autre en est le coupable et jamais nous nous observons afin de voir si notre comportement et nos actions ne sont pas aimables.

C'est comme si nous avions une excuse toute faite d'avance, que si nous ne sommes pas heureux, alors c'est automatiquement la faute de l'autre. Et l'autre pense également la même chose, car sa réaction est identique à la nôtre.

Par conséquent, jamais nous croyons qu'il existe une autre possibilité, un choix plus élevé, car nous ne sommes pas conscients de nos habitudes profondes, nos croyances.

Nous les défendons ou attaquons toux ceux qui ont un autre point de vue, au lieu de s'observer et comprendre celles qui fonctionnement pour notre bonheur et ainsi choisir librement.

 

Accepter et comprendre la blessure amoureuse

Est-ce que notre esprit se souvient des blessures que nous avons vécu dans une relation amoureuse au point d'être craintif et ne pas s'engager totalement dans une nouvelle relation ?

Lors de votre première relation d'amour, aviez-vous à l'esprit, la peur d'être blessé ? Avez-vous maintenant cette peur de vous engager dans une nouvelle aventure amoureuse ?

Ainsi, la peur est quelque chose de connu et non quelque d'inconnu ! Nous avons peur de ce qui est connu.

C'est cet erreur de pensée qui vous apporte la peur de revivre les mêmes malheurs, car vous ne choisissez pas une nouvelle façon d'être dans vos relations, mais vous attendez que les autres changent ou vous changez de partenaire.

Comme vous croyez que votre bonheur se situe dans ce que l'autre vous apporte, dans le besoin à l'autre, alors vous vivrez toujours des déceptions amoureuses et ainsi rechercher le pouvoir sur l'autre.

En voulant le pouvoir sur l'autre, alors vous l'incitez à s'éloigner de vous, il n'est pas bien, car sa nature est la liberté. C'est la vôtre également.

Vous voulez contrôler, ordonner, juger, avoir raison, critiquer, imposer des conditions, condamner, se justifier, bref vous voulez qu'il ou qu'elle utilise sa vie pour vous rendre heureux, pour vous apporter ce que vous voulez.

Tout cela crée dans l'âme de l'autre, des sentiments malheureux, des blessures, mais cela ne vous intéresse guère, seul vos désirs sont importants.

Et ensuite vous dites à l'autre le plus grand mensonge, soit le fameux "je t'aime".

Finalement, vous vous demandez pourquoi l'autre vous quitte...

 

Le problème n'est ni vous ni l'autre, mais les croyances

Le problème n'est pas vous ni l'autre, ce sont les croyances imposées qui créent une réaction identique à tous, soit d'aller toujours à l'extérieur de nous pour obtenir quelque chose dans notre vie afin d'être heureux.

Jamais il nous vient à l'esprit que nos réponses sont en nous et ainsi douter de nous en tant que créateur de notre vie. Nous laissons ainsi notre pouvoir dans les mains des autres et l'autre fait de même.

Comment pouvons-nous croire en nous, avoir confiance en nous, quand depuis notre naissance, on nous a répété de rendre l'autre heureux et que l'autre doit nous rendre heureux ?

 

Les réactions habituelles n'offrent pas de choix

Les blessures dans l'âme ne sont ni plus ni moins, qu'un jugement habituel que vous portez sur la réalité de la relation.

Enlevez votre habitude du jugement et la douleur disparaîtra.

Et pour enlever le jugement, il faut accepter et comprendre les habitudes qui les gardent en place, non d'apporter une solution de rechange, une solution réactive en ayant toujours le même processus en cause qui crée le même effet.

Notre vie est remplie de réactions habituelles que notre enseignement, notre environnement et nos parents nous ont faire croire en utilisant l'obéissance, la peur et la culpabilité afin de suivre leurs normes, leurs règles, leurs lois.

Je ne dis pas qu'elles sont mauvaises, mais elles ne sont pas bonnes non plus. Ce qui compte est d'observer si ces croyances fonctionnent, compte tenue de ce que nous comptons vivre.

Je ne dis pas non plus de changer vos croyances, mais de les observer une par une et voir celles qui ne soutiennent pas vos vérités et vos intentions.

En d'autres termes, ne remplacez pas toutes les briques de votre maison, mais une par une, quand vous voyez que certaines ne soutiennent plus la charpente.

 

Pour ne pas être blessé, vous devez faire un nouveau choix

On ne voit pas que notre relation a sa fondation sur le besoin à l'autre, sur ce que l'autre nous apporte, mais jamais sur ce que nous sommes dans notre relation avec l'autre.

Nous cherchons à faire quelque chose de différent au lieu d'être différent. L'état d'être précède toujours l'état de faire, mais si vous n'êtes pas conscient de ce choix, alors vous réagissez avec le même état d'être, peu importe ce que vous faites.

Vous devez faire un nouveau choix conscient concernant votre état d'être et non d'attendre que les choses ou les gens changent pour être heureux.

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.