Comment oublier son premier amour, une fois pour toute ?

Il était votre premier amour, mais il est parti sans vous avertir !

Est-ce que vous vivez un sentiment de rejet, un sentiment de vide qui vous cause une peine douloureuse à chaque fois que vous y pensez ?

Ne désespérez pas, car de nombreuses personnes sont comme vous, mais si vous ne faites rien de différent des autres, votre peine se transformera en quelque chose de beaucoup plus horrible que la souffrance.

 

 

Elle pourrait facilement devenir une grande peur de vivre de nouvelles relations amoureuses en recherchant la sécurité par habitude pour finalement, ne plus jamais aimer avec votre âme et votre cœur.

L'ennui et la monotonie en seront vos témoins.

Heureusement, vous pouvez vous libérer de cette tristesse et de cette souffrance, une fois pour toute, lorsque vous ne cherchez pas à oublier cette expérience amoureuse ni à accuser l'autre.

 

Comment oublier un premier amour

Flickr creative common image via fakelvis

 

Accepter la peine sans vouloir l'oublier

Vous êtes né avec des jambes et des bras, alors pourquoi les cacher et ne pas les utiliser ?

Vous êtes né avec des sentiments et 5 émotions naturelles, alors pourquoi les cacher et ne pas les utiliser ?

 

Avez-vous observé ce que disent les gens quand vous vivez une première peine d'amour :

  • De nier votre peine, que c'est mal

  • Que le temps va arranger les choses

  • D'arrêter de pleurer, car ça ne sert à rien

  • De chercher à la contrôler par la discipline

  • De la maîtriser par la raison

  • De la refouler en vous et ne pas la montrer aux autres

  • De la fuir par des distractions et des activités

  • D'accuser l'autre, que c'est sa faute

  • De se venger et blesser l'autre

  • De chercher de l'aide extérieure

 

Toutes ces solutions se résument en une seule :

Oubliez votre sentiment, oubliez-vous, oubliez votre vérité !

Bref, de tout faire pour l'oublier, d'avoir honte et ainsi ne jamais avoir l'intention de l'accepter ni de la comprendre par vous-même.

Ainsi, la première chose à observer concernant votre première peine d'amour ou tout autre peine est de l'accepter et demeurer avec elle afin qu'elle vous dévoile tous ses secrets.

Ces secrets sont déjà en vous, donc vous n'aurez pas besoin d'aller bien loin !

Vous êtes ce sentiment de tristesse, c'est votre vérité et chercher à l'oublier, c'est ne pas vous aimer, ni vous accepter.

 

Votre guérison débute en acceptant votre peine et non en la niant

La guérison débute lorsque vous accepter votre peine sans l'oublier, de l'aimer pour ce qu'elle est et ainsi avoir le désir de la comprendre, une fois pour toute.

N'oubliez jamais ce qui ne fonctionne pas pour votre bien-être, car l'oublier, c'est le revivre sans vous en rendre compte, par habitude.

Contrôler ou maîtriser vos émotions est la plus grande inconscience que les gens nous ont fait croire.

Ce qui compte est de s'accepter tel que l'on est et non ce que nous devrions être, de comprendre nos émotions et les utiliser, non de les supprimer ou les refouler.

 

Se comprendre pour comprendre l'autre

Lorsque vous n'êtes pas bien avec quelqu'un, lorsque vous sentez que l'autre désire vous contrôler ou vous manipuler, lorsque vous observez que l'autre ne s'intéresse pas à vous et qu'il vous oblige à faire des choses contre votre volonté, est-ce que vous choisissez de ne plus être avec cette personne ?

De plus, vous avez souvent avisé cette personne de ce que vous n'aimez pas, mais elle semble ne pas être attentive à vos préoccupations ni même respecter ce que vous lui dites...

Alors, quoi de plus naturel que de quitter cette relation amoureuse ?

Vous n'êtes pas bien et il n'y a rien de compliqué, n'est-ce pas ?

Comprendre une situation apporte la clarté, mais juger concernant une situation ou quelqu'un apporte la confusion.

 

Comprendre l'autre pour se comprendre

Ce qui ne fonctionne pas pour vous, pour moi ou tout être humain, c'est ce qui est mal dans nos sentiments !

Nous avons fait plusieurs choses inconsciemment qui a blessé l'autre, et l'autre réagi à cette blessure. Les deux réactions ne fonctionnent pas, car ni l'un ni l'autre étaient conscients de vouloir se comprendre et comprendre l'autre.

Votre premier amour ne vous a pas quitté parce qu'il ne vous aime pas, il est parti, car il n'était pas bien, ne se sentait pas bien concernant votre attitude envers lui, votre façon d'être.

Allez-vous quitter quelqu'un qui vous fait du bien ?

En fait, vous avez créé une occasion, une situation parfaite pour qu'il parte loin de vous.

Difficile à croire ?

Alors pourquoi ne pas poser la question à l'autre afin de savoir ce qu'il ou qu'elle n'aimait pas de votre attitude ?

 

Apprécier l'échec, car il est votre première réussite !

Maintenant, il est trop tard pour que cette peine ne veulent plus rien dire...

Lorsque la peine n'est pas acceptée ni comprise, alors on vous a habitué à accuser les autres de vos malheurs, de vos erreurs, sans jamais observer ce que vous avez créé dans la relation.

Bref, de vous faire croire que c'est la faute des autres, de la vie, de la chance, du temps, de Dieu, de toutes sortes d'excuses et d'inventions.

En fait, ce n'est pas une question de faute des autres ni de vous, mais une question de choix qui n'a pas fonctionné.

Notre société cherche des coupables pour les punir, alors on a peur de faire des erreurs même dans les relations, car on ne comprend pas l'importance des erreurs qui sont faites en toute inconscience.

Votre première peine d'amour n'est pas un échec, elle vous offre une prise de conscience de vous rapprocher du succès lors de votre prochaine relation amoureuse. Elle vous montre ce qui ne marche pas pour bien s'entendre avec l'autre.

Si vous cherchez à oublier votre peine et à ne pas la comprendre, alors vous créez en vous, une habitude de toujours accuser les autres de vos malheurs et jamais au grand jamais, vous n'évoluerez et jamais plus, vous ne sentirez d'amour véritable.

Comment pouvez-vous être heureux et fier de vous, si vous réussissez toujours du premier coup ?

Imaginez qu'à chaque fois que vous lancez, vous réussissez un but. Est-ce que cela ne serait pas monotone ? Comment pouvez-vous sentir la joie, la fierté en vous de réussir, si vous n'avez aucune possibilité d'échouer ?

Voilà le danger du jugement qui produit de la culpabilité et ne fait que de vous détester.

Puis, pour ne pas vous détester, alors vous cherchez par habitude, à vouloir vous faire aimer des autres.

Voilà la naissance du besoin d'être aimé.

 

Choisir un nouvel état d'être qui pourrait fonctionner pour vous

Nous cherchons tous à nous faire aimer, car au plus profond de nous, on se déteste par la culpabilité des autres.

Alors on crée un besoin et lorsque nous vivons une peine d'amour, un rejet de l'autre, alors en perdant l'autre, c'est comme si on ne s'aimait plus et un vide se produit en nous.

Mais le problème est celui d'avoir besoin d'être aimé.

La solution permanente est très simple, il suffit d'aimer l'autre sans avoir de retour de l'autre ni du besoin à l'autre. Et pourtant, vos premières rencontres étaient ainsi faites. Pourquoi ce changement ?

Le jour où vous avez dit "je t'aime" ou "j'ai besoin de toi", alors vous avez eu peur de perdre cet amour.

Ainsi, au lieu de continuer d'être actif dans vos gestes d'amour comme durant vos premières rencontres, la peur vous a poussé à vouloir du "toujours" dans cette relation.

Vous désirez des garanties, de la sécurité parce que vous avez peur et alors l'amour s'enfuit pour faire place à un comportement malsain de contrôle sur l'autre afin de vous protéger d'une perte possible.

Vous désirez vivre le même scénario confortable et monotone et en vérité, cela est impossible. La vie n'a pas de garantie.

Vous aimeriez compter un but à chaque fois que vous lancez et ne jamais apprécier les surprises, les cadeaux de la vie.

En fait, vous avez transformé l'amour en peur et vous vous accrochez à elle.

L'amour entre en existence, quand vous vous libérez de la peur en l'acceptant et la comprenant.

Votre peine d'amour est une merveilleuse occasion pour faire un autre choix sans connaître les résultats, mais n'oubliez pas que vous connaissez les résultats de vos choix passés à ce sujet qui sont votre peine...

Voilà votre choix et votre liberté.

L'expression de l'amour est la liberté.

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.