Ne soyez plus la victime des autres et évoluez en conscience !


Rien n'arrive par chance, car les malheurs ne sont que des occasions pour choisir et créer un nouveau sens à votre vie.


 

 

La victime des autres

 

Avez-vous choisi de vivre consciemment ou bien inconsciemment ?

Et ne pas être conscient de ce choix, c'est vivre inconsciemment.

Nous avons tous été éduqués à faire quelque chose afin d'être (heureux, riche, juste, etc.), alors cela indique que nous vivons inconsciemment la plupart du temps, donc sans conscience de choisir en premier, nos états d'être avant de faire, de créer quelque chose.

Ainsi, nous sommes en relation avec les gens sans observer nos états d'être, sans être conscients de nos états d'être et alors, lorsqu'une situation malheureuse survient, nous réagissons en accusant les autres d'avoir produit cela.

Nous croyons ainsi, être les victimes des autres !

 

Sommes-nous vraiment les victimes des autres ?

Pour nous, dans notre esprit, il est impossible que nous soyons la cause de cela, car nous ne sommes pas conscients de nos états d'être.

Par conséquent, ça doit être les autres qui nous ont causé cela !

Voilà comment on arrive à croire que nous sommes des victimes.

Mais lorsque nous vivons consciemment, nous sommes conscients qu'il n'y a pas de victime, mais bien des créateurs qui ont fait des choix moindres.

Et sans la possibilité de faire un choix plus élevé, nous recréons inconsciemment, les mêmes conditions qui ont donné naissance aux mêmes évènements.

Tous les maîtres qui ont vécu sur cette planète savaient cela. C'est pourquoi aucun d'eux ne s'est pris pour une victime, bien que de nombreux aient été pendus, torturés ou crucifiés.

 

Personne ne fait rien de mal, il fait de son mieux

Les situations et les événements sont des occasions, des opportunités que nous attirons, que nous avons créés individuellement ou collectivement au moyen de la conscience.

La conscience d'être crée l'expérience et nous tentons d'élever notre conscience.

Nous provoquons ces occasions afin de pouvoir les utiliser comme outils afin de créer et vivre qui nous sommes. Nous sommes un être d'une conscience plus élevée de ce que nous montrons à présent.

C'est au moyen des choix libres que nous élevons notre conscience. Donc, de ne pas juger nos choix moindres, car sans eux, jamais nous ne pourrions faire un choix plus élevé.

Et un choix élevé que nous venons de faire et déjà un choix moindre pour un autre choix plus élevé.

Nous pouvons observer que personne ne fait rien de mal, étant donné son modèle de monde. Autrement dit, tout le monde fait du mieux qu'il peut à tout instant.

Toutes les actions dépendent de l'information disponible, de la conscience actuelle de ce que l'on connaît.

 

Les gens nous blessent, car ils ne savent pas l'existence des choix plus élevés

La plupart des gens trouvent mauvais lorsque les autres nous blessent, nous violentes, nous volent, nous attaquent, nous font du tort, et même nous tuent à leurs propres fins.

Personne ne veut vraiment faire du tort à qui que ce soit. Ceux qui le font, y compris nos politiciens, croient à tort que c'est la seule façon d'obtenir ce qu'ils veulent.

Lorsqu'il y a une seule façon d'obtenir, alors nous créons dans notre inconscience l'illusion du besoin. Mais il existe une solution supérieure à ce problème.

Se contenter de ne rien vouloir, de ne rien avoir besoin, mais d'avoir des préférences, donc des choix.

Mais c'est un état d'être très élevé, car presque tous les gens croient qu'ils ont des besoins à combler... et ainsi vivre dans la dépendance et la peur de perdre ces besoins essentiels.

Par conséquent, ils veulent obliger, contrôler les autres, les retenir contre leur volonté afin d'obtenir leurs besoins.

 

Nous sommes tous à la racine de nos malheurs

Nous sommes tous à l'origine des conditions existantes qui créent dans le voleur (ou tout autre malheur) son désir ou son besoin de voler. Nous avons tous créé la conscience qui rend le vol, le viol, la violence, l'injustice, la haine possible.

C'est lorsque nous accepterons et verrons en nous-mêmes ce qui a causé cela que nous commencerons, enfin, à guérir les conditions qui lui ont donné naissance.

Pourquoi ne pas nourrir les gens qui ont faim, de donner plus de dignité à nos pauvres, d'offrir des chances aux moins fortunés, de mettre fin au préjugé ou au racisme qui tient des groupes de personnes blotties et furieuses qui n'ont pas de meilleur lendemain ?

Pourquoi ne pas éloigner nos restrictions inutiles sur l'énergie sexuelle et aider plutôt les autres à vraiment comprendre son fonctionnement et à le canaliser comme il convient ?

 

Le processus de la vie est doté de perfection et tout naît par choix

Il n'est donc pas approprié de s'ingérer avec le choix des gens, ni de le remettre en cause. II est particulièrement néfaste de le juger ou le condamner.

Ce qui est approprié, c'est de l'observer, puis de faire tout ce qu'on peut pour aider une personne à faire un choix plus élevé.

Ainsi, il est d'une importance capitale d'être attentif aux choix des autres, mais sans jamais les juger, car leur choix leur convient parfaitement en ce moment même. Cependant, nous pouvons les aider, si le moment vient pour eux, d'avoir l'intention de faire un nouveau choix, un choix différent, un choix plus élevé.

Par conséquent, une personne ayant une conscience élevée sait parfaitement qu'il n'est pas approprié de condamner ni de qualifier de mauvais quelque chose ou quelqu'un. Elle se questionne plutôt sur ce qu'elle a trouvé mauvais à propos de ces choses, et ce qu'elle veux faire pour les changer, s'il y a lieu.

Nous observons qu'il n'y a aucune victime sur cette planète, il n'y a que des créateurs.

Et ces créations sont choisies consciemment ou inconsciemment. En tant que cause par la création ou en tant qu'effet par la réaction.

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


 

Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.