Pourquoi la liberté d’expression crée autant de problèmes dans nos relations ?


Ce n'est pas parce que nous n'avons pas le même point de vue ni la même croyance, que nous pouvons créer des désaccords !


Ne trouvez-vous pas cela étrange, que nous utilisons la "liberté d'expression" afin de pouvoir dire ou écrire n'importe quoi sur le dos des gens ?

Avons-nous oublié de demander la permission, l'accord de l'autre afin de pouvoir démontrer ses erreurs, le ridiculiser ou lui donner tort ?

N'aimeriez-vous pas que l'autre vous demande votre permission avant de pouvoir émettre quelque chose ?

 

 

Liberté d'expression

 

Quelle est notre intention de vouloir s'exprimer ?

Sommes-nous conscients de notre intention à vouloir s'exprimer sans être attentif à la source qui est en nous et aux conséquences que nous produisons dans les relations ?

Est-ce que cette source en nous, provient d'un choix libre ou bien cela est une réaction apprise, une réaction habituelle provenant de notre enseignement qui a mis l'importance sur la compétition, sur le fait d'être meilleur que l'autre ?

Comment pouvons-nous parler de liberté, si au départ, nous ne sommes pas conscient qu'il existe un choix avant de s'exprimer ?

En d'autres termes, est-ce que la liberté peut exister en l'absence de choix ?

Est-ce que votre intention à sa source dans un bien-être ou autre chose ?

 

Nous ne pouvons pas changer la réalité sans changer notre propre conscience par choix

Nous voulons changer le monde, mais sans changer notre propre conscience, aucun monde ne va changer, car il est un résultat, une conséquence naturelle qui se nomme la réalité.  Et cette réalité, personne n'a de contrôle sur elle ni même Dieu. Il faut changer le processus qui crée le résultat, la réalité.

Nous pouvons dire ou écrire des choses blessantes aux autres en toute liberté, mais on ne solutionne pas un problème avec un autre problème, avec la même énergie. Il faut une énergie contraire à cette inconscience de nuire aux autres.

Nous pouvons faire comprendre aux autres d'améliorer leur conscience dans les relations, mais si nous ne commençons pas avec soi-même, alors il n'y a aucune vérité propre dans ce genre de connaissance. Il faut par notre façon d'être, enseigner aux autres d'accepter nos différences.

Nous voulons changer les autres et les autres veulent nous changer, alors qui est conscient d'évoluer par choix libre ? Changer cette réalité ne peut provenir qu'un changement intérieur qui crée la réalité extérieure.

Par conséquent, nous devons changer notre conscience au moyen de notre processus de création et non vouloir changer les autres.

 

Les désaccords sont des signes d'une intelligence primitive dans les relations, peu importe notre niveau d'éducation !

Ne partez pas en peur avec le mot primitif, car il décrit simplement quelque chose dans un état primaire, nouveau, et cela n'est pas un jugement.

Est-ce que nous aimons que les autres nous donnent tort ou nous montrent nos erreurs ? Alors pourquoi le faisons-nous avec eux ? Si nous le faisons, c'est que nous ne sommes pas conscients de nous-mêmes et ainsi réagir sans choisir.

Que ce soit sur internet, dans les journaux, à la télé, au travail, à la maison et dans notre vie sociale, nous sommes constamment en train de créer des désaccords dans nos relations et nous sommes nombreux à croire que cela est normal.

Ce qui est normal n'est pas ce qui est naturel et l'amour est notre nature.

L'amour s'exprime par la liberté et cette liberté entre dans notre conscience, lorsque l'on accepte ce qu'elle n'est pas afin d'avoir un choix libre pour comprendre et non une croyance imposée par la peur ou la culpabilité.

Il en va de même concernant la liberté d'expression. Nous devons accepter et comprendre ce qu'elle n'est pas.

La liberté d'expression n'est pas :

  • Lorsque l'on n'accepte pas les points de vue de l'autre, alors par réaction, on crée des désaccords.

  • Lorsque l'on n'accepte pas les croyances de l'autre, alors par réaction, on crée des désaccords.

  • Lorsque l'on n'accepte pas les idées de l'autre, alors par réaction, on crée des désaccords.

  • Lorsque l'on n'accepte pas les actions de l'autre, alors par réaction, on crée des désaccords.

Ainsi, le problème n'est pas les points de vue ni les croyances ni les idées ni les actions, mais bien notre négation, le fait de ne pas accepter les gens tels qu'ils sont.

Accepter ne peut pas dire que nous avons le même point de vue, la même croyance, la même idée ou la même action, mais d'accepter nos différences.

Et être différent ne veut pas dire être meilleur, avoir raison ni de gagner pour le prouver, car cela a sa source dans la peur de perdre.

La peur est le contraire de l'amour et en l'absence de la peur, jamais nous ne pouvons prendre conscience de qui nous sommes par choix conscient...

Comprenez-vous cela ?

 

L'acceptation des différences afin d'avoir un choix possible

S'il n'y a pas de différence, alors il nous est impossible de faire un choix conscient ni de définir quelque chose.

Si tout est lumière, comment pouvons-nous connaître la lumière en l'absence de l'obscurité ? L'obscurité n'est pas meilleure que la lumière, mais la même chose sous des conditions différentes !

En niant, en qualifiant, en comparant ou en jugeant l'obscurité, nous lui résistons et ainsi lui donner vie en croyant, sans s'en rendre compte, que l'obscurité est la lumière.

N'est-ce pas cela qui se passe sur notre planète concernant nos relations ?

Imaginons le monde sans haine, sans injustice, donc un monde où il n'y a que de l'amour et de la justice. Comment pourrions-nous prendre conscience de cela en l'absence de choix, en l'absence de leur contraire ?

Mais en niant une partie, en n'acceptant pas une partie qui doit exister pour connaître l'autre, alors nous n'avons aucune façon de choisir librement d'en faire l'expérience pure et sentir en nous, la très grande joie du bien-être.

Les désaccords doivent exister afin de pouvoir choisir l'acceptation dans les relations et ainsi connaître ce qui fonctionne par choix libre.

Par conséquent, lorsque nous observons quelqu'un qui est en désaccord avec nous, si nous réagissons en l'attaquant ou en se défendant, alors nous ne pouvons pas créer de l'harmonie dans nos relations.

 

La liberté d'expression sans nuire aux autres

Ne serait-il pas plus simple et plus sage de répondre en acceptant le message des gens et leur poser une question afin d'avoir sa permission pour lui répondre ?

Par exemple, si quelqu'un me dit une erreur, une remarque blessante. J'ai le choix entre réagir en l'attaquant/défendant, ou bien en le remerciant de me dire mon erreur et ensuite ajouter mon point de vue sous forme de question ?

"Merci de m'avoir montrer mon erreur de grammaire. Puis-je avoir votre permission de vous montrer une erreur de votre part dans les relations ?"

Si j'ai envie d'écrire quelque chose sur une autre personne en sachant que cela pourrait causer du tort, ne serait-il pas plus intelligent de lui demander sa permission, donc son accord ?

De cette façon, j'offre la liberté à l'autre au moyen de sa permission et ainsi, ne jamais créer des désaccords.

Si l'autre n'a pas envie d'être en accord avec nous, cela est sa liberté et nous permet d'apprécier cette différence afin de pouvoir connaître par choix, l'amour au moyen de son contraire.

Est-ce que cela a du sens ?

Est-ce que je me trompe ?

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


 

Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.