9 endroits où les gens malheureux cherchent leur bonheur !


Votre bonheur n'est pas dans la quête pour être heureux, mais en comprenant vos habitudes qui vous rendent malheureux !


J'ai vécu 5 ans en Colombie, là où j'ai été en relation avec des gens qui m'ont montré que le bonheur n'avait rien à voir avec mes nombreuses croyances que j'avais depuis mon enfance.

À vrai dire, j'ai vu que je cherchais par habitudes apprises, mon bonheur dans de mauvais endroits. Cependant, je ne condamne rien, car faute de choix moindres, comment aurais-je pu connaître les choix plus élevés ?

En vérité, nous cherchons toujours à aller en manque vers l'extérieur de nous, au lieu de prendre conscience de regarder nos habitudes qui ont créé nos malheurs !

Nous avons été conditionnés depuis notre enfance, à croire que ce sont les autres qui nous apportent les solutions à notre bonheur et alors, nous croyons avoir besoin d'eux et ainsi en dépendre par l'absence d'autres choix !

Voici 9 endroits que les gens malheureux cherchent leur bonheur hors d'eux, sans jamais le trouver, mais de continuer à y croire :

 

 

Les gens malheureux cherchent leur bonheur

 

1. Le passé qui n'existe plus

Vous changez et le monde est en train de changer. Le changement est le produit d'un nouveau choix fait de façon consciente.

S'accrocher au passé, c'est vouloir revivre le même scénario que vous connaissez et la plupart des gens vivent ainsi.

Ceux qui contrôlent les systèmes qui contrôlent les gens cherchent à faire revivre ce passé en nous obligeant à avoir les mêmes conclusions qu'eux et ainsi protéger leur intérêts acquis.

Cependant, notre nature est la liberté et cela provoque des problèmes qui sont toujours nouveaux et on ne peut pas solutionner quelque chose de nouveau avec quelque chose de vieux, de passé.

Les problèmes sont des opportunités de création au moment présent.

Les réussites du passé ne sont pas un gage de succès pour le présent. En fait, ils sont des résistances au changement de conscience.

Et ces réussites passées proviennent de croyances passées qui ne peuvent pas ouvrir les nouvelles portes d'aujourd'hui, uniquement celles du passé.

 

2. La garantie future dans les attentes

Trop souvent, nous n'acceptons pas la vie telle qu'elle est, mais selon ce qu'elle devait être. Ce "devrait être" n'est même pas un futur, mais bien un passé déguisé en mot.

En fait, nous cherchons à éviter de comprendre le présent, à le fuir par la peur en voulant penser à autre chose. Ainsi, on crée des attentes qui nous rendent malheureux, car on vit selon des résultats et non selon le processus qui apporte ces résultats.

Nous voulons des garanties et cela va à l'encontre de la vie.

Les surprises heureuses ou malheureuses ne sont que des conséquences que nous produisons selon ce que nous sommes et faisons, sans connaître si cela nous fait du bien ou du mal. Cela nous permet de faire d'autres choix, quand les résultats ne nous apportent du bien ou de refaire le même choix, quand ça nous a fait du bien..

L'avenir dépend de ce que vous êtes et faites aujourd'hui, non de ce que vous avez fait. Soyez heureux et faites quelque chose aujourd'hui à partir de cet état !

Vous ne pouvez pas revenir en arrière en cherchant à ce que votre futur soit comme votre passé.

 

3. L'accumulation de biens

Vous ne pouvez jamais, jamais au grand jamais, obtenir assez de ce que vous voulez pour être heureux. Penses-y !

Votre motivation vient de la peur d'en manquer et alors, vous cherchez à accumuler plus en croyant que cela va vous rendre plus heureux. Les désirs sont temporaires !

Il est agréable d'avoir de l'argent et les choses que l'argent peut acheter, mais il est également important de contribuer à un monde meilleur et utiliser votre argent pour rendre les gens autonomes sans vouloir les aider de force.

Vous n'avez pas besoin de beaucoup d'argent pour mener une vie riche. Les bons amis et une famille aimable valent leur pesant d'or. Ce sont vraiment les petites choses qui comptent le plus ainsi que notre façon d'être dans nos relations.

C'est en comprenant et en diminuant vos besoins, que votre liberté et votre abondance augmentent.

 

4. Une vie trop confortable et sécuritaire

Vous pouvez vous sentir très bien et confortable en pêchant au lac où vous êtes habitué, mais si vous ne sortez pas de votre zone de confort et que vous n'allez pas pêcher dans un endroit nouveau, alors vous ne découvrirez jamais la beauté et l'immensité de l'océan.

En fait, jamais vous n'allez connaître son existence !

La sécurité ou le confort est probablement la cause qui vous apporte une vie malheureuse et qu'il vous manque quelque chose d'important dans la vie. La monotonie ou l'ennui incite les gens à accumuler plus.

Rappelez-vous, que le changement vers un monde nouveau, vers une expérience nouvelle, ne veut pas dire que vous ne pouvez pas revenir dans votre zone de confort !

Il est normal de revenir à l'endroit où nous sommes biens et confortables, mais le problème débute, quand on ne veut pas le quitter à jamais et qu'on a peur de perdre notre connu confortable !

 

5. L'illusion que la vie est facile

La vie n'est pas facile, elle n'est pas difficile non plus !

La vie est simple, mais nous l'avons compliquée et c'est cela qui est difficile !

Parce que nous compliquons tout, alors on cherche ce qui est facile au lieu de comprendre que ce sont les jugements des autres qui rendent la vie difficile.

Les erreurs ne sont que des choix qui n'ont pas fonctionnés afin de se rapprocher du succès, mais notre société a compliqué cela en utilisant les fautes pour culpabiliser les gens et ainsi avoir peur de faire quelque chose et se tromper.

Notre voyage n'est pas censé être facile, il est censé être un défi joyeux.

Comment pouvons-nous sentir notre joie et notre fierté, si tout ce que nous faisons, nous le réussissions dès le premier essai ?

 

6. Rêver sans faire d'action

La meilleure chose que vous pouvez faire est d'arrêter de souhaiter quelque chose, arrêter de prier pour obtenir quelque chose  ou arrêter de vouloir quelque chose sans faire d'action.

Le monde ni Dieu, ne va vous le donner.

La vie n'est pas une loterie ni un lampe magique !

N'imitez pas les gens au pouvoir qui obligent les autres à leur donner. La vie est parfaite et les conséquences en sont les sentiments.

Vous êtes un créateur et non un spectateur qui attend et regarde. La joie est dans l'action de la création.

Vous devez être et faire avant d'arriver à obtenir. Vouloir ne suffit pas, car c'est une déclaration à l'univers que présentement, vous n'imaginez pas dans votre esprit, un processus afin de réaliser votre désir.

 

7. Les opinions des gens ne comptent pas

Vous ne pouvez pas laisser les autres vous dire qui vous êtes. Vous devez décider par vous-même. Votre bonheur n'est pas dans les paroles des gens et ainsi vivre sous leur approbation que vous êtes une bonne personne.

Il y a toujours des gens qui ne vous approuvent pas vous. Ils vous disent comment vous devez être, la bonne façon de parler, les choses que vous aimez, les objets que vous devez avoir, la musique que vous devez écouter, etc.

En vérité, l'opinion des gens n'est pas importante. Elle l'est, si vous les laisser ruiner votre journée ou si vous décidez de vous défendre et attaquer.

Vous faites toujours de votre mieux compte tenue des informations que vous avez en ce moment. Vous n'êtes pas en ce monde pour plaire aux gens, mais pour vous sentir bien au moyen de vos choix de création dans vos relations.

Plaire est une image tandis que les sentiments sont des vérités concernant vos expériences. Vous n'êtes pas une image !

 

8. Une vie avec trop de bonnes choses

Manger trop rend obèse. Dépenser trop apporte des dettes. Travailler trop laisse votre famille loin de vous. Courir trop peut apporter des blessures.

Votre bonheur dépend de la bonne distribution et de l'équilibre dans votre vie concernant tous les thèmes. Ce sont les abus (pas assez ou trop) qui créent une vie désordonnée et qui causent des problèmes.

Le véritable bonheur n'est pas dans une chose que l'on abuse constamment, mais bien dans une multitude de petites choses qui apportent un mode de vie sain et équilibré.

 

9. Dans vos justifications et accusations

La plupart des gens ne veulent pas vraiment la liberté, car elle implique la responsabilité, et la plupart des gens ont peur de la responsabilité. Ils préfèrent que ce soient les autres qui s'en occupent.

Quand des situations malheureuses surviennent, alors quoi de plus facile que de blâmer les autres et ainsi nier toute responsabilité.

En réalité, le bonheur et la gloire la plus entière sont dans la responsabilité.

Personne d'autre est responsable de ce qui arrive dans votre vie. Vous êtes en plein contrôle, peu importe votre conscience.

Vous avez été conditionné à blâmer vos parents, vos enseignants, vos amis, votre conjoint, vos enfants, votre patron, votre gouvernement, votre Dieu, le hasard, etc.

Mais qu'est-ce que vous leur reprocher au juste ? N'est-ce pas vous qui avez décidé ?

Si vous voulez changer de situation dans votre vie, alors arrêtez de toujours dire que c'est la faute des autres, mais que tout dans votre vie est de votre faute.

Mais est-ce vraiment une faute ou bien une question de choix ou d'absence de choix ?

 

Votre conscience évolue au moyen de vos choix conscients et des sentiments vécus de vos expériences...

Aucun changement de réalité n'est possible sans une nouvelle conscience... et aucune nouvelle conscience n'est possible s'il n'y a pas de choix possible... et aucun choix n'est possible, quand vous êtes obligé à une seule version de l'information.

Quel genre d'éducation avons-nous reçu depuis notre enfance ? De trouver soi-même nos réponses ou bien de se faire imposer les versions, les conclusions des enseignants sans aucun choix de réponses ?

On a été éduqué : QUOI PENSER ET NON COMMENT PENSER

Voilà la cause profonde pourquoi nous croyons que notre bonheur est hors de nous par habitude apprise !

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


 

Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.