2 moyens efficaces pour faire agir quelqu'un avec respect ?


Ce n'est pas le contrôle qui permet de faire agir quelqu'un, mais bien la liberté de choisir et la motivation personnelle !


Comment est votre réaction, lorsqu'une personne vous ordonne de faire quelque chose contre votre volonté et sans aucune courtoisie ni respect ?

Êtes-vous conscient de votre façon d'être et des sentiments de l'autre, lorsque vous ordonnez, vous dictez ou vous obligez l'autre à faire quelque chose ?

Si vous n'êtes pas conscient, alors je crains fortement, que vous allez créer des relations dépourvues d'amour et sans un véritable respect, sauf celui de la peur.

Heureusement, voici deux façons qui fonctionnent afin de faire agir l'autre sans créer de problèmes ni de disputes !

 

 

Comment faire agir quelqu'un

 

Observons d'abord nos croyances !

Nous sommes tellement habitués à avoir le pouvoir sur l'autre, à vouloir contrôler l'autre, que jamais il ne nous vient à l'esprit, qu'il existe d'autres possibilités, d'autres choix qui permettent de vivre des relations plus saines et harmonieuses.

Nous observons les autres qui veulent contrôler l'autre et cela confirme que nos croyances sont bonnes et nous ne remettons pas ces croyances en question, malgré les nombreux conflits dans les relations que cela produit.

Pire, nous cherchons des solutions pour corriger les choses, mais la fondation demeure identique, les croyances demeurent identiques.

Ainsi, nos croyances sont des choses que nous croyons vraies, non pas parce qu'elles le sont, mais bien parce que de nombreuses personnes y croient et ainsi se donner raison.

Nos relations avec nos enfants, nos conjoints et nos employés sont les parfaits exemples.

 

Le pouvoir sur l'autre ou avec l'autre !

Nous croyons que nos enfants doivent nous écouter, nous respecter, exécuter nos ordres, obéir comme des esclaves, les punir ou dépendre de nous. Tout cela au nom de l'amour pour mieux les manipuler.

À l'école, ils sont traités avec encore plus d'indignité et sont toujours eux, les responsables des mauvaises relations entre les professeurs et les enfants.

Et on se demande ensuite, pourquoi nos enfants sont si problématiques !

Ils ne le sont pas, ils le deviennent à cause des adultes ignorants et inconscients de ce qu'est la liberté de choix, la justice et le respect. Ils en parlent souvent, mais sans gestes pour le démontrer.

Les employés dans une entreprise sont également soumis à ce genre de dictature, mais pour leur bonheur, ils le font en échange d'argent. Cependant, combien de personnes vivent une vie de désespoir tranquille ?

Puis dans un couple, les conjoints continuent à utiliser l'autre, à l'obliger, à imposer des conditions afin de combler leurs besoins sans aucun respect ni courtoise. Il ou elle m'appartient, n'est-ce pas !

Sommes-nous trop habitués à contrôler nos enfants, nos employés, nos conjoints ou toutes personnes proches de nous ?

N'est-il pas plus simple d'amener une personne à agir sans aucune obligation ni condition ni peur ni culpabilité ?

Est-ce que le choix plus élevé est d'avoir le pouvoir avec l'autre, au lieu d'avoir le pouvoir sur l'autre ?

Pouvez-vous observer les deux moyens suivants afin de voir si vous pouvez les expérimenter afin de découvrir vos vérités à ce sujet ?

 

1. La motivation par l'idée trouvée

En donnant des ordres aux gens, nous démontrons qu'ils sont uniquement un corps et cela est un manque de respect de notre nature.

Pourtant, c'est l'esprit qui décide de faire agir le corps selon un motif de l'âme, un intérêt personnel, un sentiment, et non l'intérêt de celui qui ordonne de faire.

Ainsi, au lieu de dire à votre enfant, "va faire tes devoirs", pourquoi ne pas découvrir un intérêt véritable à votre enfant de faire ses devoirs et de le formuler avec une question sans lui dire quoi faire ?

Est-ce trop pour vous de réfléchir à cela ?

Par exemple, "As-tu une idée mon garçon comment faire pour avoir plus de facilité à comprendre demain à l'école et ainsi être fier de toi en avant de tes amis ?"

De cette façon, votre enfant trouvera de lui-même son idée et rapidement, il sera en action, car sa motivation viendra de ses intérêts et non des vôtres.

 

2. La permission et la liberté de dire non

En ne demandant pas la permission aux gens, nous ne respectons pas leur intimité ni aucune courtoisie dans les relations. Et lorsque nous demandons aux gens de faire quelque chose, souvent nous oublions de leur laisser la liberté de dire non.

Ainsi, au lieu de dire à votre employé "d'arrêter de parler au travail", pourquoi ne pas lui demander sa permission ainsi que d'offrir un choix libre de répondre ?

Par exemple, "Est-ce que tu permets que je te demande de moins parler, car j'aime le silence en ce moment, mais tu n'as aucune obligation, c'est juste une occasion et tu peux continuer à parler ?"

De cette façon, les gens ne sont pas en train de se défendre ni d'attaquer, car le respect au moyen de la permission est présent ainsi que la liberté de dire non.

 

Finalement, les paroles apprises ne sont rien de valables, si elles ne sont pas mises en action dans les relations.

 

Maintenant vous ?

Quels sont vos sentiments qui résonnent le plus avec ce qui est écrit ? Laissez-moi vos commentaires pour mieux écouter vos inquiétudes.

 


 

Auteur entrepreneur de plusieurs contenus éditoriaux de sites Web et fondateur d'entreprise. C'est la vérité qui libère et non les efforts qu'on fait pour se libérer.